Un comité de vigie se penchera sur l'état du milieu de la santé dans la région de Memphrémagog.

Santé : formation du comité de vigie Memphrémagog

Conformément à ce qui avait été annoncé, le Comité de vigie Memphrémagog a vu le jour. Ses membres s'efforceront de voir à ce que le Centre de santé et des services sociaux Memphrémagog continue de servir efficacement la population de la MRC de Memphrémagog.
Le Comité de vigie Memphrémagog est composé de 25 personnes, mais l'objectif de ses fondateurs est de faire grimper ce nombre à 30. Le conseiller municipal magogois Jean-Guy Gingras occupe le poste de président du comité alors que la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, agit à titre de première vice-présidente.
Au sein de ce comité, on retrouve également le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, les maires de Potton et de Stanstead, Louis Veillon et Philippe Dutil, le médecin Mario Wilhelmy, l'ex-député Robert Benoît ainsi que la directrice générale de la Fondation de l'hôpital de Memphrémagog, Pascale Gingras.
La première rencontre officielle du Comité de vigie Memphrémagog s'est déroulée mercredi après-midi. Les participants ont notamment décidé quelle mission il donnerait au comité.
« Sa mission est de se faire le gardien des acquis du réseau de la santé afin de protéger, maintenir et développer des soins et services qui correspondent à la réalité, la culture et aux besoins de notre région », note-t-on dans un communique émis jeudi par le Comité de vigie Memphrémagog.
À l'occasion de la rencontre de mercredi, Jean-Guy Gingras a offert des détails concernant une réunion récente lors de laquelle il a, en compagnie de Vicki-May Hamm et de la conseillère municipale Nathalie Bélanger, rencontré Johanne Turgeon, présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie - CHUS.
« Mme Turgeon a fait preuve d'une franche volonté de travailler avec le comité afin de faciliter le transfert d'information entre les décideurs de l'organisation et la population de la région de Memphrémagog », affirme M. Gingras.
À court terme, le Comité de vigie Memphrémagog espère maintenant pouvoir rencontrer la présidente-directrice générale du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, Patricia Gauthier.
Par la suite, le comité pourrait tenir une assemblée publique dans le but de permettre au public d'exprimer leurs doléances et de poser des questions en lien avec l'avenir du Centre de santé de Memphrémagog.
« On veut des réponses écrites de la part des autorités concernées pour chacune de nos interrogations, insiste Jean-Guy Gingras. Si on n'a pas de réponses, on va mobiliser les gens du milieu. »
Vicki-May Hamm juge pour sa part que le milieu doit demeurer aux aguets compte tenu de ce qui se produit au Centre de santé depuis quelques mois. « Des consignes sont données au personnel et des choses se transforment peu à peu. Ce n'est pas clair ce qui se passe, mais il est préférable d'être prêt à réagir », déclare-t-elle.
Notons en terminant qu'il est possible de transmettre des commentaires au Comité de vigie en écrivant à l'adresse internet suivante : 12travauxmemphremagog@gmail.com