Francis Morency a eu la permission de chanter et de s’accompagner à la guitare à la fin de la cérémonie. Son interprétation était touchante, en plus des mots : « Je te donne mon cœur, il ne m’appartient plus, prends mon âme, je suis à toi Jésus. Je te donne tout, Prends ma vie, moi aussi, je te donne tout. »

Sainte-Agnès accueille son prêtre

La paroisse Sainte-Agnès de Lac-Mégantic a un nouveau prêtre, qu’elle a tout de suite adopté. Francis Morency a été ordonné vendredi soir par Mgr Luc Cyr, archevêque du diocèse de Sherbrooke.

Un grand moment où les fidèles, plein l’église, ont applaudi avec cœur, à certains instants, marquant leur appréciation.

À lire aussi: Un premier prêtre ordonné en six ans

D’anciens prêtres de la paroisse ont été reconnus parmi les nombreux invités ayant pris place dans le chœur, les abbés Steve Lemay et Daniel Gilbert, entre autres.

Les parents de Francis, Noëlla et Donald Morency, venus de Kingsey Falls pour accompagner leur fils, ne cachaient pas leur joie.

« On est heureux, c’est notre plus grand bonheur ! Nous sommes émerveillés de son cheminement. Je dis merci et gloire à toi mon Dieu pour tout ce qui s’est passé ici aujourd’hui », s’est réjouie sa mère Noëlla. « Il a eu une période où c’était différent. Il nous demandait s’il était obligé d’aller à la messe avec nous. Ça ne lui disait rien. Je lui répondais que le Bon Dieu ne force personne, t’es libre ! Mais pour nous, ça nous fait du bien. Il a décidé de venir avec nous, le samedi et le dimanche, il a eu un appel. C’est une belle histoire. »

« On l’a tout le temps soutenu, on était d’accord avec ses décisions. C’était sa vie. On voulait son bonheur. Je lui disais : “on va te suivre, c’est sûr !’’ », a dit son père Donald à son tour. Ses parents ont apporté à l’archevêque Luc Cyr les nouveaux accessoires de Francis, son calice et sa patène, pour qu’il les consacre.

« Une grande fierté »

Sa sœur Julie a confié qu’elle était sceptique : « Je ne m’attendais pas à ça, qu’il soit ordonné prêtre. Mais quand j’ai vu qu’il était ordonné diacre, au début, j’ai vu que c’était sérieux, ça m’a dit que ça viendrait ensuite. C’est la grâce de Dieu, il y a cru beaucoup. Mais j’étais surprise, ça m’a fait un choc. Je suis contente pour lui, ça fait longtemps qu’il le voulait et attendait ce moment. »

« C’est beau… Et puis, il n’y a pas beaucoup de prêtres qui jouent de la guitare. Ça va lui aider à attirer les jeunes et le monde en général », a admis Jocelyn Morency, son frère.

Des amis de Francis, membres de la communauté Marie-Jeunesse, de Sherbrooke, étaient nombreux à l’ordination. « C’est un moment rempli d’espérance. C’est un jeune prêtre avec un cœur de feu, un cadeau de Dieu, pour accueillir tout le monde. Il se donne pour les autres », a témoigné Sophie.

« C’est une grande fierté pour moi, Francis est un ami. On s’est bien connus, il a été dans Marie-Jeunesse pendant 17 ans. Cela a forgé sa personne, il a reçu beaucoup », a dit, à son tour, Igor.

Puis Marie-Béatrice, originaire de l’île de la Réunion, a vécu l’ordination comme « un bout du ciel qui s’est ouvert pour nous offrir Francis. Nous sommes arrivés à Marie-Jeunesse tous les deux en même temps. Il a démontré de la ténacité. C’est une fierté ce qui lui arrive, pour moi, j’ai pleuré de joie ! », a-t-elle exprimé.

Francis a paru transfiguré dans sa nouvelle chasuble cousue de fil d’or. « C’est un moment de grâce. Quand je regarde mon histoire, ça me prend de l’intérieur et ça élève mon âme vers quelque chose de très grand, quelque chose de lumineux, qui n’est pas pour moi, mais pour les autres. Les grâces qui passent par moi, ce n’est pas pour que je les garde, c’est pour les autres. C’est mystérieux ! »