La municipalité de Saint-Denis-de-Brompton offrira la somme symbolique de 1 $ pour acquérir l’église située au coin des routes 222 et 249.

Saint-Denis-de-Brompton aimerait convertir l’église en centre culturel

La municipalité de Saint-Denis-de-Brompton envisage de se porter acquéreur de l’église du village et de la convertir en centre culturel et patrimonial. C’est le manque de locaux municipaux qui pousse l’administration à sonder sa population.

Rappelons que deux locaux qui appartenaient à la municipalité seront utilisés par l’école Jardin-des-Lacs afin d’accueillir tous ses élèves à la prochaine rentrée scolaire.

« Déjà avec ces deux classes-là on manquait de locaux, indique Jean-Luc Beauchemin, maire de Saint-Denis. On a besoin de locaux en raison de la croissance de la municipalité. »

Saint-Denis-de-Brompton offrira donc la somme symbolique de 1 $ pour acquérir l’église située au coin des routes 222 et 249. Le Conseil de gestion de la paroisse Christ-Sauveur semble ouvert à l’idée selon le maire.

« Je ne dis pas qu’on s’entend sur tous les points du contrat, explique-t-il. Ils ne savaient pas par exemple qu’on allait offrir 1 $. Mais au niveau de la vente, j’étais sur place quand on a demandé aux paroissiens ce qu’ils en pensaient et tout le monde était d’accord. Dans le fond, ils vont continuer à pratiquer tout en perdant le risque et la responsabilité de la toiture par exemple. »

Le Conseil de gestion de la paroisse signerait un bail de 100 ans pour continuer à utiliser l’église à des fins religieuses.

Appel à la population 

Pour l’appuyer dans sa démarche et s’assurer l’acceptabilité sociale du projet, le maire invite les associations, comités, organismes et citoyens à signer d’ici le 22 mars une lettre d’appui. 

« C’est une question de transparence de demander aux gens si ça fait leur affaire, souligne M. Beauchemin. Pour l’instant, c’est très positif et tout le monde est derrière le conseil. » 

Plusieurs rénovations

Plusieurs rénovations seront effectuées dans l’église si la municipalité l’acquiert.

Le maire confirme avoir reçu une subvention pour transformer le sous-sol afin qu’il puisse servir pour les grosses réceptions et pour éventuellement construire une cuisine communautaire.

« J’ai quelques idées qui ne coûtent pas cher », mentionne-t-il

Une porte sera également aménagée pour protéger les objets d’église.

« S’il y a des activités dans la salle, on ne veut pas que tous les objets sacrés soient à la vue des gens, mentionne le maire. On veut garder un minimum de respect. Ces portes s’ouvriraient pour permettre les services religieux. »

M. Beauchemin estime aussi que le volet culturel est une priorité pour le développement de sa municipalité et que l’église servirait de salle de spectacle.

« Je veux ouvrir le côté culturel, les gens sont toujours pris pour aller à Sherbrooke, résume-t-il. On a des talents locaux. »