La Coopérative Oasis des lacs comptera 20 logements pour les personnes âgées de 75 ans et plus.
La Coopérative Oasis des lacs comptera 20 logements pour les personnes âgées de 75 ans et plus.

Saint-Denis-de-Brompton : un toit coopératif pour les aînés

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Après plus de quatre ans de démarches, le projet de coopérative d’habitation pour aînés à Saint-Denis-de-Brompton touche au but avec des séances d’information pour recruter officiellement des membres en septembre et l’appel de soumissions qu’on souhaite lancer en octobre.

Si tout se passe comme prévu, la construction de l’immeuble de 20 logements serait entreprise en mars 2021 pour une occupation à l’automne.

Collecte de fonds

« Ce n’est pas facile, facile. On trouve que c’est long. Mais ça fait partie de la game, lance le président de la coopérative et conseiller municipal Pierre Rhéaume. Le gouvernement a ses normes qu’il faut respecter, mais dans l’ensemble tout roule assez bien. » 

« Il nous reste environ 200 000 $ à réunir en collecte de fonds dans le milieu, sur un objectif de 500 000 $. Ce n’est pas si pire, même si avec le coronavirus, ça complique encore un peu les choses », ajoute-t-il.

La pandémie et la rareté du bois d’œuvre ont aussi influencé à la hausse le coût du projet qui est passé de 2,9 millions $ en 2018 à près de 4 millions $ aujourd’hui. 

Inspirée de la Coopérative de solidarité La Brunante, implantée depuis 2003 dans la municipalité voisine de Racine, la Coopérative Oasis des lacs sera située à proximité de la route 222, en arrière de la pharmacie et à proximité de l’épicerie. Cet emplacement a été choisi pour répondre aux exigences du gouvernement pour ce type de projet, selon M. Rhéaume.

L’immeuble comptera 20 logements 3 ½ et 4 ½ à aires ouvertes pour les personnes de 75 ans et plus, ainsi qu’une salle communautaire et un service de repas.

La Coopérative Oasis des lacs sera construite en arrière de la pharmacie et à proximité de l’épicerie qui ont toutes deux pignon sur rue sur la route 222.

Socialisation

« La coopérative a un objectif de socialisation. Il faut que les membres s’impliquent par du bénévolat ou en participant à des activités. Il faut aussi qu’ils prennent un repas par jour à la salle à manger. Le membre qui vient vivre ici, il faut qu’il ait déjà un peu de bénévolat dans le corps pour que ce soit une coop vivante », détaille M. Rhéaume.

La Municipalité de Saint-Denis-de-Brompton accordera une exemption de taxes de 10 ans au projet, pour une contribution estimée à 100 000 $, ainsi qu’un programme d’aide au logis de 2000 $ par loyer sur trois ans, pour 40 000 $. 

« La Municipalité a décidé d’embarquer parce qu’on trouvait que c’est un bon avantage pour la municipalité pour garder ses personnes âgées dans leur milieu », fait valoir celui qui est également conseiller municipal. 

Le projet a été développé avec la Société d’habitation du Québec et le soutien du Groupe de ressources techniques pour son volet coopératif.

Séances d’information

Les séances d’information auront lieu le 9 septembre à 15 h et le 16 septembre à 19 h au sous-sol de l’église de Saint-Denis-de-Brompton, sur inscription pour faciliter le respect des mesures de distanciation physique imposées par la COVID-19.

« On a déjà une quarantaine de personnes inscrites aux deux séances d’information dont la plupart ont déjà signé leur intention d’aller en loyer dans la coopérative. Et on est ouvert à la grandeur de la MRC (du Val-Saint-François) pour habiter ces logements-là », révèle M. Rhéaume.

« Je ne suis pas inquiet pour remplir les 20 logements. La demande est là. Quand on va être rendu là, ça va être rien qu’un charme! »