Fred Pellerin était de passage à Saint-Camille pour dévoiler les six premiers produits et services certifiés «Fabrication d’Origine Camillois». Cette i nitiative, qui vise à faire connaître l a qualité et la diversité des produits et services locaux et favoriser l’achat local, est appelée à grandir dans d’autres municipalités au Québec. À l’avant: Jean-Pierre Harel du Tête a tête aux chandelles avec Bach, Fanny Heraud Studio Yoga adapté en milieu rural, Philippe Pagé, maire de St-Camille et Fred Pellerin. À l’arrière : Marie Tison et Denis Clement Théâtre pour enfants, Lise Chartier Les cretons pomme de la Ferme Lait Sangliers des Bois, Alexandre Cardin Épinard géants d’hiver de La clé des champs et Marie-Claude Guyon La Pimentée pizza du P’tit Bonheur.

Saint-Camille fait briller ses produits

La municipalité de Saint-Camille fera rayonner certains de ses produits et services locaux en se joignant à l’initiative Fabrication d’origine caxtonnienne (FOC) de Saint-Élie-de-Caxton.

Le ludique acronyme FOC aura désormais une autre signification : Fabrication d’origine camilloise. Le conteur Fred Pellerin et la boulangère Isabelle Héroux sont les deux instigateurs du mouvement FOC.

« Le tout a commencé autour de quelques verres dans un 5 à 7. C’est une idée un peu folle, comme tous les projets qui naissent à Saint-Élie. Finalement, c’est devenu un gros projet. Tellement gros que l’on est même rendu à Saint-Camille! », souligne Isabelle Héroux.

Lors de leur lancement il y a un an, FOC a lancé une perche à tous les villages du Québec, dans le but de créer un mouvement collectif.

« On voulait que les gens puissent facilement identifier les produits, les projets, les services et les œuvres qui sont faits sur place. Nous voulons souligner tous les grands crus qui sont faits dans un village au Québec. Tous les projets sont les bienvenues. Néanmoins, il y a des critères de sélection. Il faut que les gens qui présentent leur produit aient à cœur leur communauté et le produit doit être conçu à l’intérieur du territoire », précise Isabelle Héroux.

Ainsi, Fred Pellerin et Isabelle Héroux étaient présents mercredi lors du dévoilement des six premiers produits de fabrication d’origine camilloise.

Notamment, les joyaux de la municipalité qui en valent le détour sont le studio de Yoga des Sources, la pizza La Pimentée servi au P’tit Bonheur de Saint-Camille, le creton pomme de la Ferme lait sangliers des bois, le théâtre pour enfants Des broches à foin, le concert Tête-à-tête aux chandelles avec Bach et les épinards géants d’hiver de La clé des champs de Saint-Camille. Tous ces commerces seront identifiés par un autocollant.

Un projet qui prend de l’ampleur

Lors du dévoilement des produits, plusieurs ont fait ressortir le fait que FOC s’était frayé un chemin jusqu’à Saint-Camille.

« À Saint-Élie-de-Caxton, cette initiative a déclenché un flot de volonté d’être certifié. L’objectif de départ était de mettre en valeur certains produits qui viennent à représenter une forme de fierté et d’appartenance. Aujourd’hui, ça dépasse de loin ce que l’on s’était imaginé. Nous n’annonçons pas seulement des produits, mais l’appropriation de cette formule que nous avons construite », a soulevé Fred Pellerin en conférence de presse.

De son côté, le maire de Saint-Camille, Philippe Pagé, accueille FOC à bras ouverts. Selon lui, ce mouvement assurera la pérennité de certains services ou produits originaires de Saint-Camille qui, sans ça, pourraient tomber dans l’oubli.

« Nous avons créé notre appellation en copiant ce qui avait été fait à Saint-Élie-de-Caxton. On aimerait que les gens s’approprient l’appellation et qu’ils, le plus possible, consomment les produits locaux. Les citoyens sont fiers de s’établir en campagne. Une chose est sûre, FOC va susciter beaucoup de fierté », affirme M. Pagé.