Trois citoyens, Denis Laverdure, Christelle Lefevre et Réjean Beaudette, ont exigé cette semaine des modifications à l’intersection des routes 220 et 249 pour réduire le nombre d’accidents qui y surviennent.

Routes 220 et 249: le MTQ reconnaît un problème de collisions à angle droit

Le ministère des Transports (MTQ) lancera le processus de réalisation de travaux correctifs à l’intersection des routes 220 et 249, dans le secteur de Saint-Élie, dès que ses experts auront identifié les corrections les plus appropriées pour l’endroit. Le MTQ reconnaît qu’un problème de collisions à angle droit est présent à cette intersection.

Dominique Gosselin, porte-parole à la direction du MTQ de l’Estrie, rapporte que 20 des 24 accidents recensés au croisement des routes 220 (chemin de Saint-Élie) et 249 (chemin Rhéaume) entre 2012 et 2018 étaient des collisions à angle droit. Autrement dit, il impliquait des véhicules provenant du chemin Rhéaume qui tentaient de s’engager sur le chemin de Saint-Élie. « Entre 2010 et 2018, nous comptons 31 accidents, dont trois avec des blessés graves.

À LIRE AUSSI: Intersection 220 et 249: des citoyens s’impatientent

Une intervention urgente réclamée à l'intersection des routes 249 et 220

Le MTQ est très soucieux de la sécurité des usagers de la route et dès qu’une solution sera connue, le processus de réalisation des travaux commencera. L’échéancier dépendra de la complexité des travaux. »

Le ministère a fait appel à son équipe d’experts en conception routière en 2018 pour étudier toutes les options qui réduiraient de façon significative les accidents et qui permettraient d’assurer une bonne performance pour la circulation. Les possibilités d’installer des feux de circulation, de construire un carrefour giratoire ou de déplacer l’intersection plus à l’ouest ont entre autres été mises à l’étude. L’attaché politique du député André Bachand, Bruno Vachon, estimait jeudi qu’une proposition des experts est attendue pour octobre.

Déjà en 2000, l’intersection avait été réaménagée à la suite de deux accidents mortels. Elle avait été déplacée vers l’ouest et l’angle de croisement avait été modifié pour améliorer la visibilité. Les lignes d’arrêt sur la route 249 ont été déplacées vers l’avant et un feu clignotant a aussi été ajouté. En 2017, à la suite d’un accident avec blessés légers, des panneaux de signalisation ont été déplacés pour une meilleure lecture du tracé. « Nous avons constaté que le problème de collisions à angle droit demeure », dit Dominique Gosselin.

Dans l’analyse du dossier, la configuration particulière du secteur en raison des pentes et la présence de propriétés privées à l’est compliquent la situation.