Route 112 et chemin Paul : le MTQ cherche une solution

Des représentants du Ministère des Transports ont rencontré la municipalité d’Ascot Corner mercredi pour discuter des solutions à mettre en place pour sécuriser l’intersection de la route 112 et du chemin Paul. Bien que la mairesse Nathalie Bresse préconise l’installation d’un carrefour giratoire, le MTQ étudie la possibilité d’abaisser la vitesse permise à 70km/h entre Ascot Corner et East Angus.

Dans la foulée du triste accident qui a causé la mort de deux individus à la fête du Travail, une situation qui se répète malheureusement d’année en année, la municipalité d’Ascot Corner a interpelé le ministère des Transports pour faire changer les choses.

À LIRE AUSSI: Route 112 à Ascot Corner: «Toutes les options étudiées», dit le MTQ

«L’idéal, selon moi, serait d’aménager un carrefour giratoire, confie la mairesse Nathalie Bresse. L’ajout d’une voie de protection pourrait aussi aider à sécuriser l’intersection, mais ça ne ferait que déplacer le problème.»

De son côté, le MTQ a dans sa mire ce secteur et cette intersection depuis belle lurette. Une étude menée en 2014 a mené à l’installation d’un feu jaune clignotant en 2016, mais concluait que le risque d’accident n’était pas assez élevé pour justifier l’ajout d’un feu de circulation.

Une pétition citoyenne déposée à l’Assemblée nationale par François Jacques au mois de février et le MTQ a mené une nouvelle analyse, qui a porté une conclusion semblable à la précédente.

«La nouvelle analyse menée par le MTQ ne suggérait pas l’ajout d’une voie de virage à gauche et d’un feu de circulation, confirme Dominique Gosselin, porte-parole du MTQ en Estrie. Tout d’abord, l’ajout d’une voie de virage pourrait engendrer de nouveaux problèmes de sécurité, car cette dernière pourrait être utilisée à tort comme voie de dépassement ou d’évitement.»

«Ensuite, pour ce qui est de l’installation d’un feu de circulation, la fluidité du trafic en soufrerait grandement, enchaine-t-elle. On estime qu’il y a 450 véhicules chaque jour qui empruntent le chemin Paul par cette intersection, alors que 14 500 véhicules défilent quotidiennement sur la route 112.»

Réduire la vitesse

Ces conclusions poussent donc le MTQ à étudier l’option de réduire la vitesse permise sur la route 112 en provenance d’East Angus. «Le Ministère étudie présentement cette option, une nouvelle étude sera menée au cours des prochaines semaines à cet effet, explique Mme Gosselin.»

Cette piste de solution représente un bon début pour la mairesse Bresse, mais n’est en rien une solution définitive à long terme, estime-t-elle.

«Eh oui, c’est une bonne idée, mais ça doit être fait au plus vite. De toute façon, cette mesure ne sera qu’un bandage sur une blessure bien plus profonde. Comme on le sait, tout le monde roule de 10 à 15 km/h en haut de la limite, donc ça ne va pas changer drastiquement la situation. Se faire rentrer dedans à 75 km/h ou à 100 km/h, ça ne change pas le résultat final.»

«La situation doit changer et elle doit changer rapidement, conclut-elle. On va talonner le ministère pour que des mesures concrètes soient prises le plus rapidement possible.»