Céline Bourbeau, présidente du comité de pilotage de Municipalité amie des aînés, et le maire de Richmond, Bertrand Ménard, étaient fiers d’annoncer que la municipalité joint le mouvement.

Richmond devient l’amie des aînés

Les besoins des aînés vivant à Richmond teinteront dorénavant les politiques et services offerts par la ville. En adhérant à la politique MADA (Municipalité amie des aînés), Richmond s’engage à développer une culture d’inclusion sociale des aînés et d’adapter ses politiques à cette tranche d’âge de citoyens tout en leur permettant de demeurer actifs.

« D’être une municipalité amie des aînés apporte une fierté, un sentiment d’appartenance et un mouvement de fraîcheur. Les gens constatent notre intérêt envers eux et notre volonté d’agir concrètement avec eux dans leurs projets. L’objectif qu’a le conseil municipal avec cette nouvelle politique est de mettre en place des conditions favorables à l’épanouissement, à la santé, la sécurité et l’autonomie des aînés de notre communauté », affirme Bertrand Ménard, maire de Richmond.

Les objectifs du plan d’action de la politique MADA seront, entre autres, de favoriser l’attraction et la rétention des aînés, de promouvoir le maintien des services de proximité et d’améliorer les infrastructures et l’aménagement du territoire.

« L’objectif principal est de rendre la vie meilleure pour les aînés de notre municipalité, donc d’amorcer des façons de voir et de penser pour leur faciliter les choses. C’est de repenser les politiques pour leur rendre la vie plus agréable dans un milieu sécuritaire et harmonieux », précise Cécile Bourbeau, présidente du comité de pilotage de la politique MADA et conseillère municipale.

Des améliorations concernant l’habitation pour les gens de 55 ans et plus et l’accroissement de l’offre de service en transport pour les aînés font partie des priorités soulevées en comité. « Aussi, les loisirs devraient faire l’objet de rectification pour les adapter davantage aux aînés afin de les garder actifs dans la communauté », ajoute Cécile Bourbeau.

Un comité de suivi aura maintenant la tâche de réaliser, dans la mesure du possible, les actions de la politique MADA pendant les trois prochaines années. « Nous invitons les personnes qui désirent s’impliquer au sein d’activités et qui veulent donner leurs idées sur la condition des aînés à nous rencontrer pour qu’on puisse travailler ensemble pour le bien-être de tous », mentionne la conseillère municipale.

La politique MADA a nécessité deux années de travail, dont une consultation publique en 2018 qui a rejoint 80 personnes aînées de Richmond. Un comité de pilotage réunissant une quinzaine de personnes significatives dans la communauté a réalisé le document officiel de la politique MADA avec le soutien de la CDC (Corporation de développement communautaire) de la MRC du Val-Saint-François.

Le feuillet de la politique Municipalité amie des aînés de Richmond sera distribué par la poste cette semaine.