La Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford préfère demeurer en retrait plutôt que de sauter à pieds joints dans le débat suscité par l'agrandissement prévu du parc des Braves et la disparition d'une soixantaine de places dans le stationnement voisin.

Retrait d'espaces de stationnement : la CCIMO n'interviendra pas

La Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford (CCIMO) préfère demeurer en retrait plutôt que de sauter à pieds joints dans le débat suscité par l'agrandissement prévu du parc des Braves et la disparition d'une soixantaine de places dans le stationnement voisin.
« On n'interviendra pas de façon officielle sur la place publique concernant ce dossier en particulier, révèle la présidente de la CCIMO, Louise Côté. On ne veut pas prendre parti et rester constructif. »
Mme Côté fait valoir que la CCIMO siège au comité de revitalisation du centre-ville de Magog, dont une des coprésidentes, en l'occurrence Julie-Claude Noreau, est justement une commerçante de la rue Principale. « On a déjà fait nos commentaires à la Ville de Magog », remarque-t-elle.
Quoi qu'il en soit, la CCIMO est consciente des enjeux liés au stationnement au centre-ville de Magog. « La pétition des commerçants attire les regards vers cette problématique. Disons que ça encourage les deux parties à se parler. Et, de notre côté, on est content de voir que la Ville de Magog veut adresser le problème. Quant aux commerçants, ils ont des solutions à proposer. »
Rappelons que Magog prévoit réaliser des travaux évalués à plus de 22 millions $ dans son centre-ville durant les deux prochaines années. La rue Principale sera reconstruite entre les rues Merry et Sherbrooke, les fils seront enfouis en bordure de cette artère et le parc des Braves doit être agrandi.
Lundi, plusieurs commerçants ont demandé au conseil municipal de faire marche arrière en ce qui concerne le retrait d'une soixantaine de places de stationnement au parc des Braves. L'ouverture des soumissions déposées en lien avec le projet de revitalisation du centre-ville est cependant prévue au cours des prochains jours.