Une belle brochette de joueurs, dont neuf ont disputé au moins une partie dans la LNH, s’est rassemblée à Richmond pour disputer un match-bénéfice pour la Fondation Justin-Lefebvre.

Remettre ses patins pour Justin

Le Centre sportif P. E. Lefebvre de Richmond s’est transformé en mini Centre Bell, samedi soir, à l’occasion du match-bénéfice opposant d’anciens joueurs professionnels aux Old Timers, une équipe locale. L’enjeu n’était peut-être pas de soulever la Coupe Stanley, mais il restait aussi important.

Obtenir des fonds pour la Fondation Justin-Lefebvre : voilà pourquoi quelques dizaines d’anciens joueurs et tous les niveaux se sont réunis. Dirigés par Stéphane Robidas, des noms bien connus tels que Stephan Lebeau et Sean Mckenna ont frôlé la surface glacée. Environ 600 personnes se sont réunies pour voir ces athlètes à l’œuvre.

Si le montant amassé n’était pas encore connu, les organisateurs pensent que l’objectif, qui était d’obtenir de 7000 à 8000 $, a été atteint.

Le père de Justin, Benoit, est convaincu que son fils a assisté au match du haut de son nuage en compagnie de son arrière-grand-père, P.E. Lefebvre, le fondateur de l’aréna. Rappelons que l’enfant s’est noyé à l’été 2017. « Je suis certain qu’ils sont ici ce soir et qu’ils nous regardent faire quelque chose chez eux », a assuré M. Lefebvre.

L’apport de ces anciens professionnels est très apprécié par les membres de la fondation. « Ils sont venus totalement bénévolement, se réjouit Benoit Lefebvre. Ils prennent de leur temps pour supporter la fondation. Le but de la fondation est d’aider les enfants. »

Les joueurs contents

Bière à la main et sourire aux lèvres, l’ambiance était à la camaraderie au Centre sportif P.E. Lefebvre. L’entraîneur-chef, Stéphane Robidas, a jugé important de s’impliquer avec cette fondation. « C’est une belle cause. C’est triste ce qui est arrivé. Le jeune allait à la même école que ma fille et la famille Lefebvre habite près de chez moi. Ils essaient d’utiliser cet événement triste pour faire quelque chose de positif », a commenté le Sherbrookois, qui n’est pas encore prêt à disputer une partie de hockey.

Claude Larose, qui a longtemps joué pour les Canadiens de Sherbrooke, a remis ses patins pour l’occasion. « Ça fait 12 ans que je ne joue plus. J’avais dit non au début, mais quand j’ai su que c’était un match-bénéfice pour la fondation, j’ai immédiatement rappelé. Quand on a entendu parler de cet accident cet été, ça a touché beaucoup de gens », affirme-t-il.

Celui qui a soulevé la coupe Stanley lors de la plus récente conquête du Canadien, Stephan Lebeau, ne s’est pas fait prier pour renfiler son équipement. « Quand j’ai la chance de participer à un événement pour une aussi belle cause, ça me fait plaisir d’y participer. J’ai joué avec quelques-uns d’entre eux, donc ce sont de belles retrouvailles », indique celui qui a disputé la partie malgré la rouille et deux hanches artificielles, selon ses dires.