L’ancienne résidence Connaught Home devrait faire l’objet de travaux majeurs au cours des prochains mois.

Relance de l'ancienne Connaught Home

Tout indique que l’ancienne résidence pour aînés Connaugth Home, un des bâtiments emblématiques de North Hatley, fera l’objet de travaux d’une valeur de près de cinq millions $ et changera de vocation au cours des prochains mois.

Les travaux de rénovation prévus n’ont pas encore été approuvés officiellement par la municipalité et les promoteurs sont jusqu’ici demeurés discrets. Mais le projet est sérieux.

Au cours des derniers jours, le conseil municipal de North Hatley a adopté une résolution concernant ce que projettent les quatre promoteurs impliqués, en l’occurrence Éric D’Avignon, le Groupe François Poirier, Mario Soulard ainsi que Robin Fortier.

La résolution en question exige des promoteurs qu’ils offrent une garantie de 500 000 $ à la municipalité. Ce montant reviendrait à North Hatley, advenant que le projet soit abandonné en cours de réalisation.

« On avait d’abord demandé une garantie de 500 000 $ en cas d’abandon. Puis on a révisé ça à la hausse, à la demande des citoyens, et exigé une garantie de 4,5 M$. Mais les promoteurs nous ont dit que ça n’avait pas de sens et nous ont fait comprendre que, habituellement, les municipalités sont beaucoup moins exigeantes à ce chapitre. On est donc revenu au scénario de départ », explique le maire Michael Page.

Si ce n’est déjà fait, le permis nécessaire pour entreprendre les rénovations planifiées devrait être demandé à la municipalité à très court terme. Et, si tout fonctionne tel que souhaité, les travaux s’amorceront en octobre et seraient complétés en juin 2020.

« Ils vont démolir un peu moins de 40 pour cent de la bâtisse pour la reconstruire. Le style architectural de la partie qui sera refaite restera le même que présentement », révèle le maire de North Hatley. 

Des appartements

D’après les informations offertes par Michael Page, environ 25 appartements pour aînés autonomes seront aménagés dans l’ancienne Connaught Home, laquelle était auparavant gérée par Massawippi Retirement Communities.

« Ces appartements seront un entre-deux entre la maison et la résidence pour personnes aînées. Beaucoup de monde a quitté notre village pour aller s’installer ailleurs en voyant qu’on manquait de loyers de ce genre-là à North Hatley. Ce projet est donc intéressant pour notre communauté », fait valoir M. Page.

Heureux de constater que le lancement des travaux approche, Éric D’Avignon mentionne que les appartements qui seront offerts ne seront pas tous identiques. « On aura du haut de gamme et du régulier », confie-t-il.

Des critiques

Membre du comité consultatif en urbanisme et en patrimoine de North Hatley, Paul St-Pierre ne cache pas sa déception lorsqu’on lui demande son opinion concernant le projet du groupe de promoteurs. Il sait que son opinion n’est pas partagée par tous, mais il croit qu’il existe de bonnes raisons pour critiquer ce qui est sur la table.

« C’est vrai qu’il y a des besoins pour les aînés en matière de logement chez nous, affirme M. St-Pierre. Le problème, c’est qu’il ne s’agira pas d’une résidence accréditée et que, en conséquence, tout le monde pourra s’installer là, pas seulement les gens d’un certain âge. »

Dans la foulée, ce résident de North Hatley note que le comité consultatif en urbanisme a rejeté le projet. « Il faut bien comprendre que la partie du Connaught qui sera démolie a servi de maison au docteur Edgar, le premier maire de notre village. C’est le bâtiment le plus intéressant au plan patrimonial qu’on a dans la municipalité. En ce moment, on voit un peu trop de beaux édifices anciens disparaître au Québec, je trouve. »

Paul St-Pierre affirme qu’il aurait préféré que les autorités municipales incitent les promoteurs à opter pour un plan B. « Il y a un terrain qui appartient à la municipalité pas très loin du Connaught. Il aurait pu être vendu. Ça aurait été un meilleur endroit pour ce projet. »