Avec ou sans subvention, Windsor ira de l’avant dans la récupération du verre.

Récupération du verre : Windsor suit la voie de Saint-Denis

Peu importe l’aboutissement du projet pilote de la MRC du Val-Saint-François de se pourvoir de benne de récupération du verre grâce à une subvention gouvernementale, la municipalité de Windsor ira de l’avant.

Une demande de subvention couvrant l’achat de douze bennes a été déposée récemment au ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques. Les bennes seraient placées dans des endroits stratégiques sur le territoire du Val-Saint-François. Une réponse est attendue au printemps 2019. 

« Les maires de Saint-Denis, Racine et Stoke ont rencontré notre député (André Bachand) pour lui faire part de la demande de la MRC afin qu’il puisse la transmettre au ministre de l’Environnement. La somme demandée pour le projet pilote se situe en 85 000 $ et 120 000 $ », précise Sylvie Bureau, mairesse de Windsor.

Outre à Saint-Denis-de-Brompton, une installation de récupération des contenants de verre est déjà située à l’Écocentre de la MRC, situé à même le site d’enfouissement dans le Canton de Melbourne. Dans certaines municipalités, les citoyens doivent rouler plusieurs kilomètres pour s’y rendre.

La mairesse Sylvie Bureau est bel et bien décidée à faciliter la récupération des contenants de verre pour les citoyens de la ville Windsor et des petites municipalités limitrophes. 

« Nous allons attendre de savoir si la demande est acceptée, mais il est clair que Windsor ciblera un endroit pour installer une benne et récupérer toutes les sortes de verre. Pour que la matière soit recyclable, elle doit être récupérée séparément des autres matériaux. La municipalité de Saint-Denis-de-Brompton a démontré que la pratique fonctionne. D’autant plus que la MRC verse à la municipalité une compensation de 95 % du montant du transport du verre vers l’entreprise 2M Ressources à Saint-Jean-sur-Richelieu, avec des redevances gouvernementales ». 

Rappelons qu’une pression citoyenne a poussé les élus de Saint-Denis-de-Brompton d’aller de l’avant dans un projet de récupération des contenants de verre afin de détourner cette substance du site d’enfouissement. Le verre peut être à cent pour cent recyclé que s’il est récupéré indépendamment des autres matières, comme le papier et le plastique, qui le contaminent et le rendent inutilisable.

À Windsor, la mairesse affirme que des citoyens l’interpellent autant concernant la récupération du verre que pour l’abolition des sacs de plastique. « Plusieurs personnes m’en parlent par le biais des médias sociaux et sont très heureuses que j’aie une réponse à leur donner. Il ne faut cependant pas oublier que les citoyens doivent aussi faire leur part. C’est ensemble qu’on viendra à bout de faire quelque chose », affirme Sylvie Bureau.