La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, révèle que le conseil municipal devrait prendre une décision concernant l’avenir de l’hôtel de ville durant le premier trimestre de 2019.

Reconstruire ou garder l'hôtel de ville de Magog?

Les élus de Magog réfléchissent depuis longtemps à l’avenir de leur hôtel de ville. On a déjà parlé de le rénover, puis on a commencé à évoquer la possibilité de déménager ses employés vers un nouveau site. Différents scénarios sont encore sur la table, mais il semble que le conseil municipal statuera bientôt.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm révèle que le conseil municipal devrait prendre une décision concernant l’avenir de l’hôtel de ville durant le premier trimestre de 2019. Il serait cependant trop tôt pour dire à quel moment les travaux s’amorceront.

« Tous les scénarios sont envisagés à l’heure actuelle. Il se peut qu’on reste sur le site actuel ou qu’on déménage. De plus, on pourrait simplement rénover, rebâtir nous-mêmes ou devenir locataire », explique Mme Hamm.

Cela dit, la mairesse de Magog laisse entendre que le dossier est très avancé. Mais les élus préfèrent visiblement jouer de prudence plutôt que d’annoncer un projet sans pouvoir être en mesure de le défendre efficacement. « On est en attente de petites informations supplémentaires », résume-t-elle.

Selon les informations dévoilées par Vicki-May Hamm, les élus ont déjà abandonné l’idée de déménager l’hôtel de ville dans l’ancien complexe de la Dominion textile. Cet énorme immeuble serait un peu trop éloigné du centre-ville et le propriétaire des locaux qui intéressaient la municipalité ne serait pas considéré comme un interlocuteur efficace.

« Si on optait pour un déménagement, on voudrait être sur un site à l’intérieur ou tout près du quadrilatère formé par les rues Principale, Sherbrooke, Saint-Patrice et Merry. Il y a cinq emplacements qui ont été scrutés dans cette zone, qui nous paraît plus appropriée pour un hôtel de ville. »

Le bâtiment actuel

Qu’on le regarde depuis l’extérieur ou qu’on marche dans ses couloirs, l’hôtel de ville de Magog ne semble pas tomber en décrépitude. Ses systèmes mécaniques auraient cependant atteint « la fin de leur vie utile » et aucun ascenseur n’a jamais été installé entre ses murs pour le public.

« On ne pourrait pas juste ajouter un ascenseur dans ce bâtiment. Une fois qu’on aurait touché à l’édifice, on n’aurait pas le choix de le mettre aux normes. Il faudrait aussi qu’on retire l’amiante, un produit qu’on trouve dans de nombreux immeubles construits à la même époque que notre hôtel de ville » , explique Vicki-May Hamm.

En terminant, la mairesse révèle que, advenant une reconstruction, la superficie des locaux du futur immeuble sera potentiellement moins importante que ceux de l’hôtel de ville actuel. On songe d’ailleurs à déplacer des employés travaillant sur place vers un autre édifice municipal, situé en bordure de la rue Saint-Luc.