Le maire d’Asbestos, Hugues Grimard et le député Luc Fortin ont annoncé les projets retenus pour la région de l’Estrie dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions

Quinze projets pour faire rayonner l’Estrie

Près de 3,4 millions de dollars seront octroyés pour la réalisation de 15 projets dans la grande région de l’Estrie.

Le député de Sherbrooke et ministre de la Famille, Luc Fortin, a dévoilé la liste des projets qui ont été sélectionnés.

Le plus gros projet, qui coûtera un peu moins de 674 000 $, prévoit une entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire. Six MRC seront touchées par le projet.

Par ailleurs, la MRC des Sources bénéficiera de 450 000 $ pour « la création d’un réseau d’entreprises et d’organisations maillées entre elles par des échanges de matières résiduelles, d’eau, d’énergie et de ressources matérielles », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Le tourisme, l’accueil des immigrants, et la main-d’œuvre sont d’autres projets qui seront financés par le programme.

La main-d’oeuvre au coeur des investissements

Le président de la Table des MRC de l’Estrie, Hugues Grimard, a expliqué que la main-d’œuvre est au cœur des investissements.

« C’est important de s’attarder au défi qui s’impose à l’ensemble du Québec, affirme-t-il. On veut mettre l’effort nécessaire pour pouvoir le réaliser avec les partenaires du milieu et avec les entreprises privées. En même temps, il faut travailler pour la qualité de vie, pour l’attractivité des territoires, pour que les gens viennent s’installer chez nous et que ce soit attrayant. »

« Les projets ont été choisis selon les enjeux que l’ensemble des élus avait démontrés, poursuit-il. Ensuite, nous sommes allés rencontrer des partenaires afin qu’ils se joignent à nous pour offrir un projet d’envergure pour l’ensemble de l’Estrie. »

Par ailleurs, les milieux naturels sont aussi importants dans le plan. « Si l’on veut amener les gens à résider chez nous, il faut que les milieux naturels soient attrayants. L’Estrie est déjà reconnue pour les milieux naturels. Si l’on fait un pas de plus, ça peut être intéressant », a analysé M. Grimard.

Les intervenants poursuivront leur travail. « L’ensemble des élus va se positionner dans les prochaines semaines pour permettre aux promoteurs de travailler les projets par rapport aux enjeux régionaux. » Le gouvernement du Québec donne l’argent, mais les intervenants locaux décident comment ils l’investissent, indique le député de Sherbrooke, Luc Fortin. « Ce sont des projets de l’Estrie pour l’Estrie. Dans 5 ans, notre région va bénéficier de 7 millions de dollars. Ce sont des projets qui collent à nos priorités régionales. »

« La grande priorité dans la région demeure l’attractivité de la main-d’œuvre, a confirmé M. Fortin. Les élus municipaux ont démontré qu’ils partageaient cette priorité », a-t-il résumé.