Marie-Claude Bibeau a annoncé un financement de 114 600 $ à Nature Cantons-de-l’Est, réjouissant la directrice de l’organisme, Caroline Cloutier.

Protection des salamandres pourpres et des chauves-souris : Nature Cantons-de-l’Est reçoit 114 600 $

Les salamandres pourpres et les chauves-souris pourront être sauvées en Estrie. La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé un investissement de 114 600 $ à l’organisme sans but lucratif Nature Cantons-de-l’Est, qui viendra en aide à ces deux espèces.

Des actions d’observation auront lieu aux monts Stoke et au mont Mégantic, respectivement pour les salamandres pourpres et pour les chauves-souris. « Nos initiatives visent à assurer la conservation des cours d’eau en particulier, car c’est l’habitat de la salamandre pourpre, une espèce en péril. Notre intention, c’est de s’assurer que les cours d’eau sont bien préservés, en collaborant avec les propriétaires privés », explique la directrice de Nature Cantons-de-l’Est, Caroline Cloutier.

« L’autre volet, c’est de recueillir des connaissances sur les effets de la perturbation de leur habitat provoqués par l’aménagement forestier dans un contexte de changements climatiques », renchérit-elle. 

Un syndrome problématique qui touche les chauves-souris sera également scruté à la loupe. « Des espèces de chauves-souris ont été ajoutées sur la liste d’espèces en péril, car elles sont atteintes par le syndrome du museau blanc, qui cause une grande mortalité. Le phénomène n’est pas bien compris sur le plan scientifique, mais en s’assurant de la conservation des habitats et en ayant certaines interventions comme la réduction de la pollution lumineuse qui peut affecter ces espèces, on espère permettre le rétablissement des espèces dans la région », affirme-t-elle, ajoutant que les 114 600 $ sont substantiels pour son organisme, qui couvre trois années de travail.

Guide pour l’environnement

Marie-Claude Bibeau a profité de son passage en Estrie pour présenter son guide environnemental de 16 pages qui sera distribué aux citoyens de son comté, Compton-Stanstead, et qui sera disponible en ligne. « Le but de cet exercice est d’expliquer toutes les actions de notre gouvernement pour l’environnement et de mettre des valeurs des activités qui sont faites dans notre région pour contribuer à la lutte face à l’émission des gaz à l’effet de serre. On donne aussi des petits trucs aux citoyens pour qu’ils puissent faire leur part », explique la ministre, invitant les citoyens à des soirées de discussions à la fin du mois de mai.