L’Auberge McGowan, située sur le bord du lac Memphrémagog, dans la municipalité du Canton de Stanstead, fera place à un projet est évalué à 3 M $.
L’Auberge McGowan, située sur le bord du lac Memphrémagog, dans la municipalité du Canton de Stanstead, fera place à un projet est évalué à 3 M $.

Projet de 3 M$: l’Auberge McGowan pourra être démolie

Tout indique qu’Héritage Georgeville pourra aller de l’avant avec la démolition et la reconstruction de l’Auberge McGowan, située sur le bord du lac Memphrémagog, dans la municipalité du Canton de Stanstead. Le projet est évalué à 3 M$.

Les résidents du Canton de Stanstead avaient jusqu’à jeudi pour demander la tenue d’un registre à l’égard de ce projet. Or, aucun résident ne s’est prévalu de ce droit, a indiqué vendredi la directrice générale de la municipalité, Josiane Hudon.

« Cela veut dire qu’il n’y aura pas de processus référendaire, a confirmé Mme Hudon. La prochaine étape sera d’adopter une résolution finale de la part du conseil municipal, qui sera ensuite acheminée à la MRC de Memphrémagog. » 

Si tout se déroule comme prévu, la MRC devrait recevoir la résolution pour approbation avant les vacances d’été.

Une fois la résolution entérinée par la MRC, les travaux pourraient s’amorcer dès la rentrée d’automne en vue d’une réouverture à l’été 2021.

Le projet prévoit faire table rase des lieux tels qu’ils existent depuis près d’un siècle. Une fois démolie, la bâtisse actuelle ferait place à un nouveau bâtiment de trois étages, de style Nouvelle-Angleterre. On y retrouvera un restaurant de 115 places, incluant un bar, une terrasse ainsi qu’une salle de réception. La partie hébergement prévoit la construction de sept chambres d’hôtel et de deux logements. 

Un garage de réparation pour les bateaux de plaisance sera aussi érigé, attenant à la marina.  

Enfin, un stationnement de 15 places est aussi prévu dans le projet.

Héritage Georgeville n’a pas réagi publiquement à l’étape que vient de franchir son projet. Selon le Reflet du Lac, l’organisme préfère attendre une ou deux semaines avant de dévoiler publiquement davantage d’information sur ses investissements.