Présidence de l'UMQ: Alexandre Cusson a Sévigny dans sa mire

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, espère que Bernard Sévigny succédera à Suzanne Roy à titre de président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Il considère qu'il est le candidat idéal pour succéder à la mairesse de Sainte-Julie, qui quittera son poste après deux ans de mandat bien remplis.
«S'il a de l'intérêt pour la présidence, c'est sûr qu'il aura mon vote. Il serait un excellent représentant des municipalités auprès des instances gouvernementales. Il connaît bien les dossiers et est un ami de Drummondville», a signifié le politicien.
En tant que deuxième vice-président, M. Cusson a eu l'occasion de voir son homologue sherbrookois à l'oeuvre à de nombreuses reprises au cours des derniers mois. Il en a vu suffisamment pour ne plus douter de la qualité de sa candidature. «Il maîtrise bien les enjeux municipaux, il est un excellent vice-président. Il est le candidat logique à mon avis et il a mon appui», ajoute-t-il.
S'il est bien au fait qu'une nomination de M. Sévigny au poste de président lui permettrait de se hisser au poste de premier vice-président, le maire de Drummondville se défend d'être un calculateur.