Représentant de Global Excel Guillaume Tousignant, le maire de Sherbrooke Steve Lussier, le partenaire de La Grande Table Bernard Gervais, la directrice générale Ginette Valcourt et Vincent Boutin lors du début des travaux.

Plus d’espace, plus de repas à la Grande Table

L’organisme de restauration familiale populaire La Grande Table peut enfin agrandir ses locaux de la rue Daniel. Le nombre de repas servis en salle et celui des boîtes à lunch pour les élèves continuent d’augmenter, Des installations plus grandes devenaient essentielles pour satisfaire la clientèle dans le besoin.

« On était rendus à l’étroit, il y a cinq ans on faisait 25 000 repas par année, en 2017 c’est au-dessus de 60 000. On se devait de déménager pour continuer de servir notre clientèle », explique Vincent Boutin, le président du conseil d’administration de La Grande Table, lors de la conférence de presse annonçant le début des travaux vendredi.

Avec le déménagement de Moisson Estrie, qui partageait l’espace avec La Grande Table, il s’agissait de l’opportunité idéale. C’est un manque d’espace, mais aussi un manque d’équipements adéquats qui a poussé l’organisme à sauter dans le projet de rénovations­. 

Par exemple, La Grande Table utilise des congélateurs résidentiels pour conserver la nourriture, ce qui limite l’espace et l’organisation. Ce projet d’agrandissement comprend donc une chambre froide et une chambre de congélation. Le projet totalise un investissement de 750 000 $.

« On veut avoir une cuisine digne de ce nom. Il nous manque encore de l’argent pour boucler le projet. On travaille sur des pistes de solution, mais toute aide financière est la bienvenue », insiste M. Boutin.

D’ailleurs, pour remédier à la situation, l’organisme propose aux citoyens d’acheter des pieds carrés du nouvel établissement rénové. Les donateurs verront par la suite leur nom gravé sur un des murs. 

Pour les familles et les enfants

« On a aussi un service de boîte à lunch dans les écoles. La direction nous réfère des élèves qui ne mangent pas sur l’heure du midi, et nous, de façon anonyme, on s’occupe de leur offrir une collation le matin et un repas. La meilleure façon d’apprendre c’est avec le ventre plein », explique M. Boutin.

L’an dernier, pas moins de 130 enfants provenant de huit écoles différentes ont bénéficié de ces boîtes à lunch durant l’année scolaire. 

En plus d’offrir à manger aux familles dans un état financier précaire, La Grande Table offre un soutien émotif et éducatif. Le président de conseil d’administration affirme qu’une intervenante est présente dans les locaux tous les jours.

« Les gens qui viennent ici ont simplement le goût de parler, de se confier sur leur réalité. Quand on peut les aider de cette façon-là, ça nous fait plaisir. »

« Les travaux d’agrandissement qui commencent témoignent de toute l’importance de cet organisme dans notre ville et sa population. Les besoins sont bien réels. C’est un message clair à mes oreilles, il faut aller plus loin. La Ville de Sherbrooke supportera La Grande Table année après année », a déclaré le maire de Sherbrooke Steve Lussier.