Plus de 400 artistes attendus au Mondial des cultures

Avec l'Indonésie, La Chicane, le Pérou, Thomas Hellman et la Russie, la 36e édition du Mondial des cultures de Drummondville promet «une programmation des plus éclectiques».
Drummondville accueillera du 7 au 15 juillet inclusivement des visiteurs issus de l'Afrique, de l'Amérique, de l'Asie et de l'Europe. Cette année, 13 ensembles et de plus de 400 artistes venant entre autres de l'Arménie, de la Belgique, des États-Unis, du Ghana et de la France sont attendus.
L'édition 2017 promettra son lot de découvertes, assurent les organisateurs. Le parc Woodyatt restera à nouveau le lieu choisi pour la majorité des événements.
La diversité et le niveau professionnel de ces artistes seront d'un calibre élevé souligne la directrice générale Johanne Marceau.
Durant le festival, en alternance, ces groupes proposeront des danses perpétuées de génération en génération. Au coeur de la programmation, deux événements majeurs retiendront l'attention. Sous la direction du metteur en scène Steve Durepos, le spectacle d'ouverture (7 juillet) s'intitulera Expériences V.36. Le public vivra une expérience humaine hors du commun qui interpellera les cinq sens.
Quant au spectacle de fermeture (15 juillet), dont le thème est 360 degrés, il sera signé par le concepteur et metteur en scène, Steve Durepos. Le spectacle sera définitivement sous le signe de l'émotion, promet-on.
Depuis 36 ans, la ville de Drummondville est une terre d'accueil où les cultures et les traditions des quatre coins de la planète s'unissent sous leurs plus beaux atours. À ce jour, plus de 500 ensembles internationaux provenant de quelque 100 pays y ont foulé le sol.
Au-delà des mots et d'un langage propre à chacun, le Mondial tisse sans cesse des liens, multiplie les rassemblements et les échanges grâce à la culture; en passant de la danse aux contes, de la chanson aux rites, de la musique aux arts visuels.