L’Estrie a reçu des précipitations diverses lundi : pluie, pluie verglaçante, grésil et de la neige.

Pluie, verglas, grésil et neige en Estrie

L’Estrie a reçu des précipitations diverses lundi. Les Sherbrookois ont dû affronter de la pluie, de la pluie verglaçante et de la neige.

On a pu observer quelques sorties de route, notamment sur l’autoroute 10 entre Sherbrooke et Magog.

À lire aussi: Avertissement de verglas pour l'Estrie

La circulation compliquée sur les routes de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Clients d’Hydro-Québec dans le noir et accumulations de neige en vue

Des épisodes de grésil sont venus ponctuer la journée.

Le secteur de Lac-Mégantic a été recouvert d’une autre couche de neige. Les routes ont été enneigées au cours de la journée. De la neige laissant une accumulation totale de de 15 à 25 centimètres était prévue par Environnement Canada. De plus, les vents forts combinés à la neige pouvaient causer de la poudrerie dans les endroits les plus exposés.

Des centaines d’abonnés d’Hydro-Québec du secteur de Valcourt ont été privés de courant­.

Ceux qui auront pris goût au beau temps vécu au cours du dernier week-end devront par ailleurs prendre leur mal en patience, puisque le mercure n’est pas encore prêt à monter, même si le soleil sera bientôt de retour, note Environnement Canada.

De belles journées seront ainsi au rendez-vous au Québec mercredi et jeudi, avec du soleil, mais sans la chaleur.

« Il n’y a pas beaucoup d’air chaud de disponible pour la région, admet le météorologue d’Environnement Canada Simon Legault. On ne verra pas (du temps) aussi chaud que les températures qu’on a connues en fin de semaine. »

M. Legault précise d’ailleurs que les gens ne doivent pas être surpris par ce temps en montagne russe, puisque ces hauts et ces bas météorologiques sont la norme en cette saison.

« Le printemps, c’est ça, ça oscille entre des belles journées chaudes, des journées froides, des mélanges de précipitations, de la pluie... C’est un peu de tout le printemps, avant que ça se décide franchement à être l’été », rappelle-t-il. avec la presse canadienne