Une cinquantaine de personnes ont pris part à la consultation publique organisée par la Ville de Magog à propos de l’avenir de la plage des Cantons à Magog.

Plage des Cantons : un consensus semble se dessiner

Les citoyens qui ont participé à la consultation publique concernant l’avenir de la plage des Cantons ont réclamé que l’endroit conserve sa vocation actuelle, et ce, bien qu’ils se soient montrés ouverts à ce que des améliorations soient apportées sur place.

Une cinquantaine de personnes ont pris part à la consultation publique organisée par la Ville de Magog, en collaboration avec l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Plusieurs citoyens du secteur de la plage des Cantons étaient présents à la rencontre, qui s’est déroulée au Centre d’interprétation du marais.

« Les demandes qui ont été consensuelles, c’est qu’on change une partie des stationnements de place et qu’on mise sur des activités sportives et familiales en ajoutant des terrains de basketball ou de volleyball, par exemple. Les gens voudraient également que l’espace pour les douches et se changer soit plus grand. Et certains ont suggéré l’ajout de barbecues libre-service », énumère la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

D’autres propositions moins consensuelles ont également émané durant la consultation publique, qui s’est tenue mercredi soir. Ainsi, des gens ont proposé l’ajout d’infrastructures pour la tenue d’événements de faible envergure. Et d’autres encore ont émis l’idée qu’un parc canin soit créé à la plage des Cantons.

Pendant la soirée, il a par surcroît été question du marché public de la plage des Cantons, lequel est vieux de seulement deux saisons. « Des gens se demandaient si c’était le meilleur endroit pour ce type de projet », note Vicki-May Hamm.

Ouverte à investir des sommes pour rendre cet espace vert plus attrayant, la Ville de Magog n’a toutefois pas l’intention de mettre en œuvre son futur plan d’aménagement du lieu en quelques mois seulement. « On fonctionnera avec des phases selon la disponibilité budgétaire. »

Un sondage

Habitant dans le secteur de la plage des Cantons, Pierre Boucher insiste sur un point : la Ville de Magog ne doit surtout pas miser sur ce lieu pour développer son offre en matière d’événements.

« Les gens du secteur voudraient que les événements se déroulent plus au centre-ville. D’ailleurs, Magog a investi 25 millions $ pour reconstruire la rue Principale. En plus, le commerce électronique fait concurrence à nos commerçants. Il faut donc aider les commerces en amenant des consommateurs près d’eux », explique M. Boucher.

Notons qu’un sondage a été mis en ligne sur le site internet de la Ville de Magog afin d’avoir une meilleure compréhension encore de la volonté populaire en ce qui a trait à l’aménagement du lieu.

Mais cet exercice ne fait pas l’unanimité. « J’en ai parlé avec des gens et on considère qu’un sondage en ligne n’a pas une grande valeur, si on compare avec un exercice comme celui de mercredi », déclare Pierre Boucher.