La saison de motoneige n’est pas encore débutée dans la région. On espère encore du froid et de la neige pour pouvoir accéder aux sentiers.

Patience avant de se lancer sur les sentiers

L’hiver a beau donner l’impression de s’être installé rapidement, les amateurs de randonnée en motoneige doivent prendre leur mal en patience.

La direction du club de motoneige Harfang de l’Estrie avertit ses membres que les sentiers ne sont pas encore prêts.

Les sentiers sont fermés, même si les surfaceuses sont à l’œuvre ces jours-ci dans la région. « C’est uniquement pour préparer le fonds des sentiers et remplir les fossés. Certains endroits ne sont pas encore gelés et des clôtures restent à ouvrir avec l’approbation des propriétaires des terrains », explique le président Daniel Beaudette.

« Nous demandons à tous les motoneigistes d’attendre l’ouverture officielle, question de sécurité et de garder nos droits de passages intacts. Il reste encore beaucoup d’eau. Le sol n’est pas encore gelé. »

M. Beaudette ajoute que les risques d’accident sont élevés, malgré le froid. « Je dis souvent aux motoneigistes de tourner autour de la maison! », lance-t-il.

« Si quelqu’un arrive dans un marécage, ça peut être dangereux. On peut se blesser ou briser son véhicule. »

Dix centimètres de plus

Selon M. Beaudette, il faudrait encore quelques jours de temps froid et une autre tempête de neige pour permettre aux motoneigistes de se lancer sur les sentiers en toute sécurité.

« Il nous faudrait encore de cinq à dix centimètres de neige et du froid », dit-il.

Les adeptes pourraient bien être exaucés, car Environnement Canada prévoit de la neige et du froid au cours des prochains jours.

Seront-ils sur les sentiers avant Noël? « Je suis bénévole pour le club depuis 33 ans et président depuis dix ans. C’est rare qu’on peut se promener avant les Fêtes. C’est arrivé il y a quatre ans », se souvient-il.

« On peut dire que depuis une douzaine d’années, c’est plus rare, reprend-il. Faire de la motoneige avant Noël, on voyait ça plus souvent avant. »

Il n’était pas non plus possible de circuler sur les sentiers jusqu’à hier, car les droits de passage n’étaient pas encore effectifs, fait remarquer le président Beaudette.

Pour sa part, le gouvernement du Québec a reconduit une aide financière de près de 12,5 millions $ à l’industrie de la motoneige et du VTT dans le cadre des deux volets du Programme d’aide financière aux clubs de véhicules hors route pour l’année financière 2017-2018.

Le budget provient de la contribution des propriétaires de véhicules hors route lors de l’immatriculation de leur véhicule. Ces sommes sont alors transférées au Fonds des réseaux de transport terrestre (FORT), note un communiqué de presse.