Dans le passé, Guy Madore a notamment œuvré à titre d’attaché politique du député Pierre Reid.

Pas d’excès de confiance chez Guy Madore

Considérant la domination de longue date des libéraux dans Orford, on pourrait croire que le nouveau candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans cette circonscription, Guy Madore, est confiant à l’approche des prochaines élections provinciales. Mais le principal intéressé évite de pavoiser.

« C’est vrai que le Parti libéral du Québec est bien implanté dans Orford, reconnaît M. Madore. Par contre, personnellement, je trouve que cette réalité donne une pression. Tu ne veux pas être celui qui ne sera pas élu. »

Lire aussi: Guy Madore sera le candidat du PLQ

Dans la foulée, le candidat libéral laisse entendre qu’il s’attend à une campagne électorale ardue. « Je suis convaincu que ce ne sera pas facile », déclare-t-il.

Dans le passé, Guy Madore a notamment œuvré à titre d’attaché politique du député Pierre Reid. Il est donc probable que des gens l’associent rapidement à son ancien patron. Mais le nouveau candidat fait valoir qu’il a un bagage d’expériences et des compétences qui lui sont propres.

« Je suis différent de Pierre Reid. J’arrive avec ma propre vision et mes compétences à moi. Je vais en conséquence vouloir agir en fonction de qui je suis », précise l’homme de 53 ans, tout en se montrant conscient qu’il aura à défendre les orientations du même parti que son ex-patron.

Bien que la sphère politique ne lui soit pas étrangère du tout, M. Madore concède qu’il a suivi l’actualité avec plus de détachement au cours des dernières années. « J’ai fait le choix de devenir courtier immobilier et je me suis concentré là-dessus. Mais j’ai l’intention de m’informer pour mieux connaître les dossiers les plus chauds. Je vais rencontrer des gens, durant les prochains mois, pour avoir le pouls. »

Sans surprise, le nouveau candidat profite de l’appui du député Reid. Ce dernier quittera ses fonctions à la fin de son présent mandat. Il siège à l’Assemblée nationale depuis 15 ans.