Pas d’école à la mi-avril pour du mauvais temps

En plein cœur du mois d’avril, les commissions scolaires de la région ont dû fermer leurs écoles lundi martin en raison des conditions de la météo.

L’Estrie s’est réveillée sous une couche de glace à la suite des précipitations verglaçantes reçues dans la nuit de dimanche à lundi.

À la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, on a décidé de suspendre pour la journée le transport scolaire et les cours de ses écoles primaires et secondaires ainsi que les cours de jour et de soir de l’école Le Goéland, du Centre Saint-Michel et du Centre 24-Juin. Dimanche, on avait mis les services en mode veille compte tenu des prévisions de la météo.

À la Commission scolaire des Sommets, les écoles, les centres et le siège social sont demeurés fermés. Le personnel n’était pas tenu de se présenter. Toutefois, les parents étaient invités à communiquer avec leur école afin de vérifier si le service de garde est ouvert.

La Commission scolaire des Hauts-Cantons a annoncé tôt lundi matin que les écoles ainsi que les centres de formation professionnelle et les centres d'éducation aux adultes sont fermés pour la journée. Le transport scolaire a été suspendu.

Des élèves d'écoles privées ont aussi pu prolonger leur fin de semaine d'une journée.

Au Cégep de Sherbrooke, on a pris la décision de faire commencer les cours à 9h30.

Environnement Canada a émis une alerte de pluie verglaçante pour la région. De 10 à 20 millimètres de verglas sont attendus jusqu'à mardi matin.

La prudence était de mise au volant. Toutefois, les corps policiers n’ont pas rapporté d’événements sérieux causés par le verglas.

Les précipitations reçues dans la nuit de dimanche à lundi ont laissé plusieurs millimètres de verglas sur les surfaces extérieures comme les pare-brise des voitures. La conduite pouvait devenir périlleuse, surtout pour les automobilistes ayant fait enlever leurs pneus d’hiver.

La frontière

C’est sous le signe des prévisions de mauvais temps que se sont décourés les derniers jours en Estrie. On avait prévu du côté d’Environnement Canada pour la fin de semaine une «tempête hivernale» pouvant laisser de 20 à 25 centimètres de neige. Toutefois, le système est demeuré au sud de la frontière américaine, explique le météorologue Steve Boily.

«Le système a été retardé par un anticyclone, explique le spécialiste d'Environnement Canada. Il n’y a rien eu samedi et dimanche sur l’Estrie.»

«Les précipitations sont demeurées aux États-Unis et en Ontario.»

Le mauvais temps demeure au programme toute la semaine avec de la pluie et de la neige selon la fluctuation de la température, dit M. Boily.

On doit vivre d’espoir, car on pourrait assister à une montée du mercure la fin de semaine prochaine, pour qu’enfin le printemps 2018 commence à ressembler moins à l’hiver.