La Magogoise Suzanne Tessier
La Magogoise Suzanne Tessier

Pas de transport adapté le soir du 24 décembre

Il n’est pas toujours simple de se déplacer d’un point à un autre lorsqu’on est aux prises avec un handicap, surtout lors de journées de festivités. La Magogoise Suzanne Tessier peut en témoigner, puisqu’elle n’a pas pu assister à une messe de Noël parce qu’elle n’a pas trouvé de transport pour son retour à la maison.

Le 24 décembre dernier, Mme Tessier aurait aimé assister à une messe de Noël durant laquelle la famille de l’ex-maire Marc Poulin chantait. Elle avait déniché un transport pour se rendre à l’église, mais elle n’avait personne pour la ramener à la maison, ce jour-là, à l’heure souhaitée. Elle a donc été forcée de rester chez elle.

« La messe de la famille Poulin à l’église Saint-Jean-Bosco est très belle. Et, de façon générale, j’aime aller à l’église. Ça m’a déçue d’avoir été privée de cet événement », confie la septuagénaire.

Suzanne Tessier aurait pu simplement mettre de côté sa déception et passer à autre chose. Mais elle a plutôt décidé de faire part de son expérience à La Tribune afin de sensibiliser les autorités et la population aux problèmes que rencontrent parfois les gens qui souffrent d’un handicap.

« Moi, j’ai le syndrome de Guillain-Barré. Je suis déterminée à remarcher normalement et c’est vers ça que je m’en vais. Je suis donc en fauteuil roulant de façon temporaire. Par contre, il y a des gens qui restent toute leur vie dans un fauteuil électrique et je considère que ces personnes devraient avoir un meilleur service. Je parle publiquement pour les aider », dit-elle.

Cela dit, Mme Tessier précise qu’elle est une usagère régulière du service de transport adapté de la MRC et que, habituellement, elle est une cliente satisfaite. 

Le même horaire

Selon les informations obtenues, le service de transport adapté n’est pas offert tous les jours, dans la MRC de Memphrémagog, pendant la période des fêtes de fin d’année, et ce, depuis longtemps. Les 25 et 26 décembre de même que les 1er et 2 janvier, les usagers doivent se tourner vers des transporteurs privés.

Le 24 décembre ne fait pas partie de ces journées de pause. Pourtant, Suzanne Tessier affirme avoir appelé la MRC de Memphrémagog plusieurs jours à l’avance pour obtenir un transport cette journée-là et on lui aurait dit qu’il n’allait pas être possible de l’aider.

Afin de solutionner son problème, la Magogoise confie avoir contacté un service de transport privé local, mais elle n’a pas davantage réussi à trouver ce qu’elle cherchait.

Des améliorations?

Directeur général de la MRC de Memphrémagog, Guy Jauron se montre sensible à la situation vécue par Mme Tessier. Il admet toutefois qu’il n’avait jamais été informé qu’une insatisfaction pouvait exister relativement à l’offre de transport adapté pendant la période des fêtes.

« On n’a pas de plainte habituellement, assure M. Jauron. Mais on est ouvert à apporter des améliorations pour le futur. On pourra éventuellement regarder les différentes solutions envisageables. »

Le grand patron de la MRC de Memphrémagog précise cependant que l’offre de transport adapté, dans la MRC de Memphrémagog, est notamment tributaire de l’ampleur de la flotte de taxis locale. « On a une entente avec Taxi Magog Orford et quand cette entreprise n’a plus de véhicule disponible à des moments précis, on se retrouve sans autre ressource accessible », note-t-il.