L'ancien grand patron de Tourisme Cantons-de-l'Est Alain Larouche estime que Gilles Bélanger, président-directeur général de la corporation Sommet Memphrémagog, serait capable de faire du bon boulot, s'il prenait les commandes de la station Owl's Head.

Owl's Head, «c'est le meilleur site au Québec»

L'ancien directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, estime que la station de ski Owl's Head ainsi que les terres rattachées à celle-ci représentent le site ayant le plus grand potentiel de développement touristique au Québec.
« C'est le meilleur site au Québec, affirme sans hésiter M. Larouche, qui a pris sa retraite de Tourisme Cantons-de-l'Est en 2016. Cet endroit a un potentiel énorme, si on s'assure de bien le développer. Ce ne serait pas difficile de faire quelque chose de beau avec ce lieu. »
La famille Korman posséderait des centaines d'hectares de terres toujours vierges dans le secteur du mont Owl's Head ainsi qu'une longue portion de la rive ouest du lac Memphrémagog. Hormis un centre de ski offrant un des plus importants dénivelés au Québec, les Korman exploitent aussi un terrain de golf de premier plan et un hôtel.
« Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que ce produit touristique contient une des icônes de la province. En effet, un des paysages croqués au Québec qui a le plus circulé comprend le lac Memphrémagog, le mont Owl's Head et l'abbaye Saint-Benoit-du-Lac », remarque Alain Larouche.
Selon M. Larouche, la station a d'autant plus de potentiel qu'elle est située non loin de Montréal, où deux vols en direction de l'Asie décollent tous les jours, et à seulement quatre heures de voiture de la ville de Boston, qui représente un énorme marché.
Par ailleurs, l'ancien grand patron de Tourisme Cantons-de-l'Est estime que Gilles Bélanger, président-directeur général de la corporation Sommet Memphrémagog, serait capable de faire du bon boulot, s'il prenait les commandes de la station Owl's Head. « Il a une belle vision et, avec ses partenaires, il aurait la capacité financière pour réussir. J'aimerais que ce soit lui qui en devienne le futur gestionnaire. »
Il y a plusieurs années de cela, Alain Larouche a déjà présenté à Fred Korman des investisseurs européens qui souhaitaient acheter sa station. Il s'était cependant aperçu que l'homme d'affaires, aujourd'hui âgé de 87 ans, n'était pas prêt à vendre.
« Il faut féliciter Korman »
Préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers affirme pour sa part qu'il importe de souligner le travail de M. Korman au moment où ce dernier s'apprête à tirer sa révérence.
« Il faut féliciter cet homme d'affaires de notre région, lance M. Demers. C'est important de commencer avec ça. Il a fait beaucoup de choses pour notre région et ça mérite d'être mentionné. »
De l'avis du préfet de la MRC de Memphrémagog, des investissements majeurs à Owl's Head auraient un effet bénéfique pour toute la MRC. « Je pense que ça aurait un impact clair sur le plan de l'achalandage touristique. La municipalité de Potton, particulièrement, en serait dynamisée », déclare-t-il.
Louis Veillon, maire de Potton : « Nous allons pouvoir augmenter les revenus de la municipalité de façon importante. En plus, de nouveaux emplois seront créés. Ce sera vraiment intéressant pour tout le monde. Toute la MRC de Memphrémagog en profitera. »
Le maire du canton de Potton se réjouit
La vente planifiée de la station Owl's Head à la corporation Sommet Memphrémagog réjouit le maire du canton de Potton, Louis Veillon, qui est persuadé que sa municipalité profitera de l'arrivée d'un nouveau gestionnaire à la tête de ce centre de ski.
« C'est vraiment super comme nouvelle, le fait que les discussions soient aussi avancées entre Owl's Head et le groupe d'acheteurs, déclare M. Veillon. Sûrement que le propriétaire actuel, Fred Korman, continuera de cheminer à son rythme, mais je suis certain qu'on aboutira à une vente. »
D'après des informations obtenues par La Tribune, M. Korman a récemment conclu une entente formelle avec Sommet Memphrémagog, dont le président-directeur général est Gilles Bélanger. Diverses vérifications d'usage doivent maintenant être effectuées par les acheteurs avant la vente, qui deviendrait réalité dans un avenir rapproché s'il faut en croire plusieurs sources près du dossier.
L'intérêt de Louis Veillon pour le futur de la station Owl's Head s'explique facilement. Si les acheteurs investissent à la hauteur de ce qu'ils annoncent, le Canton de Potton en profitera sur le plan fiscal.
« Nous allons pouvoir augmenter les revenus de la municipalité de façon importante, déclare M. Veillon. En plus, de nouveaux emplois seront créés. Ce sera vraiment intéressant pour tout le monde. Toute la MRC de Memphrémagog en profitera. »
Lors d'une entrevue offerte à La Tribune, Gilles Bélanger a dévoilé que Sommet Memphrémagog prévoyait des investissements de plus de 200 millions $ au mont Owl's Head et sur les terrains que l'entreprise est en voie d'acquérir autour. Cet argent doit permettre l'installation de nouveaux remonte-pentes, la construction de commerces et l'ajout de quelques centaines de maisons.
« Compte tenu du passé de Gilles Bélanger, on est vraiment content de savoir qu'il est impliqué dans le dossier. Je pense que la venue de sang neuf à la montagne favorisera le développement chez nous. »
Entre autres, Louis Veillon émet le souhait que de nouvelles chambres d'hôtel soient construites à Owl's Head au cours des prochaines années. « Potton manque réellement de chambres. Ça fait en sorte que les visiteurs, souvent, ne passent qu'une seule journée dans notre municipalité. Pourtant, on aimerait qu'ils restent quelques nuitées ici », explique le maire de Potton.
Un bâtisseur
S'il espère l'arrivée de nouveaux investisseurs à Owl's Head, le maire de Potton salue néanmoins la contribution de M. Korman au développement de sa municipalité depuis plus de 50 ans.
« Fred a fait des choses incroyables pendant des décennies chez nous. C'est un homme qui a la population de Potton à coeur. Ce n'était pas réellement un grand golfeur ni un skieur très régulier, mais il a tout de même créé un centre de ski et un terrain de golf extraordinaires », fait valoir M. Veillon.
Le maire soutient que, d'une certaine façon, Gilles Bélanger et ses partenaires complèteront le grand projet que Fred Korman avait chéri à une époque. « C'est le temps de finir ce qui a été commencé.  »