Des « portails de ski intelligents » ont été installés au pied des remontées mécaniques, à Owl’s Head. Ils vérifient automatiquement la validité du droit d’accès des skieurs et planchistes aux pistes.

Owl's Head à l'ère du numérique

Plutôt conservatrice durant des décennies, la station Owl’s Head plonge tête première dans l’univers des technologies de l’information et des communications en adoptant une plateforme d’achat en ligne développée par une compagnie spécialisée.

« On est parmi les premiers en Amérique du Nord à aller vers ce genre de technologie. L’idée, c’est de se positionner avantageusement dans un marché concurrentiel », lance d’entrée de jeu le président-directeur général de la station Owl’s Head, Pierre Bourdages.

Pierre Bourdages, président-directeur général de la station Owl's Head

Le centre de ski a fait appel à l’entreprise Connect&GO pour réaliser son projet de plateforme d’achat en ligne. De grands événements internationaux ont déjà profité des services de cette compagnie, installée à Montréal.

« Le système dont profite Owl’s Head s’inspire de la plateforme de monnaie virtuelle que nous avons développée pour les grands événements ainsi que de l’expérience de paiement sans friction proposée par la compagnie Uber », indique Alexandre Bourassa, directeur de produit chez Connect&GO

À l’achat d’un abonnement de saison ou d’un billet d’une journée, les skieurs et les planchistes obtiennent une carte rechargeable qui leur permet ensuite d’accéder à la plateforme numérique développée. Leur carte leur donne à la base un accès aux remontes-pentes, mais elle peut également servir pour payer certains autres services offerts à la montagne.

« Autrefois, le billet standard n’était qu’un simple code à barres permettant de valider l’accès d’un skieur. Mais, aujourd’hui, ce billet est transformé en carte à puce intelligente ouvrant la porte à une foule d’opportunités », précise un communiqué de presse.

Plus facile

Pierre Bourdages soutient que le nouveau système de carte à puce implanté à Owl’s Head facilitera la vie des clients. « Le côté informatique était peu présent ici et on a voulu innover. Les gens pourront continuer d’aller à la billetterie normalement, mais de nouvelles possibilités leur seront proposées en parallèle », explique le grand patron de la station de ski.

M. Bourdages croit que les gens des générations X et Y accueilleront bien le nouveau système parce que « ce sont des personnes très axées sur les technologies de l’information, de façon générale. »

Par ailleurs, le président-directeur général de la station Owl’s Head note que le système en question aura des « retombées environnementales positives » étant donné que les cartes à puce sont réutilisables, contrairement aux billets de ski traditionnels.

Enfin, Pierre Bourdages mentionne que les cartes rechargeables distribuées diminueront la fraude. « Si moins de gens prennent les télésièges sans payer, on limite nos pertes. Ça aide à rentabiliser notre projet », fait-il valoir.