Orford musique salue la mémoire de Roger Nicolet, décédé le 18 janvier dernier à Austin. À l’invitation de la famille du défunt, plusieurs personnes ont fait des dons au réputé organisme depuis le décès.

Orford musique salue la mémoire de Roger Nicolet

Orford musique salue la mémoire de Roger Nicolet, décédé le 18 janvier dernier à Austin. À l’invitation de la famille du défunt, plusieurs personnes ont fait des dons au réputé organisme depuis le décès.

« Orford musique est profondément touché par les nombreux témoignages que nous avons reçus concernant M. Nicolet ainsi que par la générosité exceptionnelle de tous ceux qui continuent de nous appuyer en son nom. Nous offrons notre profonde reconnaissance et nos plus sincères condoléances à la famille », affirme Wonny Song, directeur général et artistique de l’organisme.

L’attachement de l’ancien préfet de la MRC de Memphrémagog à Orford musique ne faisait aucun doute. D’ailleurs, celui-ci a été président de cette organisation durant six ans, soit entre 2001 et 2007. « M. Nicolet a contribué de façon importante à la pérennité et au rayonnement de l’organisme, connu à l’époque sous le nom de Centre d’arts Orford. Homme de vision et d’action, Roger Nicolet a mené des dossiers administratifs et financiers avec une main de maître, visant toujours, en ses propres mots, la gestion du développement dans le respect de l’âme de l’institution », mentionne un communiqué.

Lui-même un ancien président de l’organisme, Serge Carreau laisse entendre que Roger Nicolet se démarquait par sa culture, sou ouverture d’esprit et sa capacité d’écoute. « Il croyait profondément à la mission d’Orford musique », lance-t-il.

Rappelons que la famille du défunt recevra les condoléances samedi entre 10 h et midi au Complexe funéraire Ledoux, à Magog. Les funérailles seront quant à elles célébrées à 14 h à l’église abbatiale de Saint-Benoit-du-Lac. Les témoignages de gens qui ont connu M. Nicolet ont été nombreux depuis sa mort. Il a laissé sa marque autant dans le domaine de la politique, de l’ingénierie que de la musique. En outre, sa réputation comme ingénieur dépassait les frontières du Québec.