Des travailleurs ont réparé la conduite de gaz qui fuyait, au centre-ville de Magog, vendredi.

Nouvelle fuite de gaz à Magog

Une fuite de gaz a provoqué l’évacuation d’une partie du centre-ville de Magog tôt vendredi matin. La fuite serait liée aux importants travaux en cours au cœur de la ville.

Les immeubles évacués se trouvent en bordure de la rue Principale Ouest, dont un long tronçon est actuellement en reconstruction. Ils sont plus précisément situés entre les rues Laurier et Sherbrooke.

À LIRE AUSSI: Évacuation au centre-ville de Magog en raison d'une fuite de gaz

L’échéancier des travaux est respecté à Magog

Un périmètre plus large encore a par ailleurs été touché par une coupure de courant vendredi matin. Cet arrêt de l’alimentation électrique était préventif : il visait à faire en sorte que la fuite de gaz n’ait pas des conséquences désastreuses.

Directrice des communications et des technologies de l’information à la Ville de Magog, Claudia Fortin révèle que la fuite a été colmatée vers 8 h 30 vendredi matin.

Les gens évacués ont pu retourner dans leurs commerces et logements vers 9 h 15 vendredi, après que les pompiers eurent vérifié que la réintégration des gens touchés ne présentait aucun risque. Le courant électrique a quant à lui été rétabli partout dans la ville à peu près au même moment. 

Il s’agit de la seconde évacuation d’importance à survenir au centre-ville de Magog en quelques semaines seulement. La précédente évacuation, qui remonte au 12 juin dernier, avait également été causée par une fuite de gaz occasionnée par les travaux se déroulant dans le secteur.

Normal

« Considérant l’ampleur du chantier et que des conduites sont découvertes, ce n’est pas anormal d’avoir des fuites de gaz et les gens ne doivent pas s’inquiéter. Mais c’est certain qu’on veut éviter ce genre de situation et qu’on ne souhaite pas que ça se répète », déclare Bianca de La Fontaine, conseillère en communication à la Ville de Magog.

Mme de La Fontaine souligne que plusieurs intervenants se sont réunis au lendemain de la première fuite au centre-ville de Magog en juin. Ils désiraient pouvoir minimiser les risques pour la population, advenant qu’un nouvel incident semblable se produise.

« Énergir, la Régie de police Memphrémagog, les pompiers, la Ville et l’entreprise Germain Lapalme et fils se sont rencontrés après le premier incident. Ils ont fait un post mortem, le but étant de s’assurer que tout le monde sait quoi faire en cas de problème », explique la conseillère en communication de la municipalité.

Bianca de La Fontaine ajoute que Germain Lapalme et fils aurait mis en place des mesures de sécurité additionnelles, au cours des dernières semaines, dans le but de renforcer la sécurité sur le chantier du centre-ville, qui coûtera plus de 20 millions $ à la Ville.