Nouvelle convention collective chez trois concessionnaires d’autos

Les syndiqués de trois concessionnaires automobiles de la région ont signé une nouvelle convention collective à long terme jugée «plus que satisfaisante». Ces travailleuses et travailleurs, affiliés à la CSN, ont entériné cette entente de cinq ans dans une proportion de 97 pour cent.


Le nouveau contrat de travail des syndiqués des concessionnaires Dion automobiles, Val Estrie et N-V Cloutier comporte beaucoup d’avantages au plan normatif, note la CSN dans un communiqué de presse.
Le syndicat dit avoir fait des gains en matière de renforcement des clauses relatives à l’assignation temporaire, d’amélioration du programme de formation et d’aménagement de l’horaire de la semaine de travail.
Au plan monétaire, les gains sont majeurs, ajoute-t-on. L’entente prévoit des augmentations de l’assiette monétaire de 11,6 pour cent sur cinq ans, dont la majoration de la part de l’employeur dans le régime de retraite, la bonification de la prime d’outils et l’obtention d’une sixième semaine de vacances.
Les augmentations de salaire sont de l’ordre de 2 pour cent les 1er septembre 2017, 2018, 2019 et de 2,3 % les 1er septembre 2020 et 2021. « Cette entente démontre que les négociations avec les syndicats de la CSN peuvent se conclure rapidement lorsque l’employeur a une attitude d’ouverture à la table de négociation, déclare  Claude Bernier, président du Syndicat du secteur automobile de l’Estrie.
«Un nouveau groupe, soit les travailleurs de Toyota Sherbrooke, s’est joint à notre syndicat. Nous sommes donc à négocier un nouveau contrat de travail pour celui-ci et nous espérons grandement que nous connaîtrons la même issue », conclut monsieur Bernier.
Seulement six séances de négociation ont été nécessaires pour en arriver à cette entente.
Le Syndicat du secteur automobile de l’Estrie-CSN compte près de 95 membres.