L’organisation de Nez rouge a réalisé 316 transports dans la région du grand Sherbrooke, la fin de semaine dernière.

Nez rouge: les bénévoles en infériorité numérique

En infériorité numérique, les équipes de bénévoles de l’Opération Nez rouge n’ont pu effectuer autant de raccompagnements que l’an dernier pour la première fin de semaine d’activité.

L’organisation a réalisé 316 transports dans la région du grand Sherbrooke, qui inclut les MRC de Coaticook, de Memphrémagog et du Haut-Saint-François. Les nuits ont été bien occupées pour les 49 équipes qui ont sillonné la région, pour une saison de partys de Noël déjà bien amorcée, commente Stéphanie Hoarau, coordonnatrice de Nez rouge Sherbrooke.

À LIRE AUSSI: C’est parti pour Nez rouge!

«À Sherbrooke seulement, 162 transports se sont effectués lors de ces deux dernières nuitées du mois de novembre. La mobilisation bénévole a été plus timide que d’habitude pour la première fin de semaine à la centrale de Sherbrooke», dit-elle.

«Neuf équipes ont été constituées chaque soir alors qu’on dépassait la dizaine à pareille date ces dernières années.»

Lors du premier week-end de lancement en 2018, on avait effectué 356 raccompagnements dans la région estrienne, dont 239 par la centrale de Sherbrooke. Pour y arriver, on avait pu compter sur 179 bénévoles qui se sont présentés pour venir en aide à des personnes voulant se déplacer alors qu'elles ont trop bu pour conduire.

L'année précédente, on avait débuté timidement avec 234 bénévoles aux différentes centrales de la région, soit à Sherbrooke, Coaticook et Magog ainsi que dans le Val-Saint-François et le Haut-Saint-François. Ils avaient permis de compléter 557 raccompagnements tout au long de la fin de semaine.

En 2016, la première fin de semaine d'activité avait accueilli 280 bénévoles qui avaient réalisé 600 transports.

«Si l’ensemble de la communauté sherbrookoise n’est pas encore au fait que l’Opération Nez rouge est en action depuis vendredi passé, le comité organisateur l’invite à se joindre à la grande équipe bénévole dès jeudi prochain, le 5 décembre, qui marquera le second départ de la campagne, et cette fois-ci, sans arrêt jusqu’au 31 décembre inclusivement», ajoute Mme Hoarau.

«À noter que le jeudi 5 décembre, sera la soirée UdeS Électrisante. L’Université de Sherbrooke convie les bénévoles munis de véhicules électriques à se joindre en grand nombre à cette soirée dédiée à l’énergie verte.»

Puis suivra la soirée du président, le vendredi 6 décembre. David Farrar M.D., président d’honneur de la campagne 2019, a lancé une invitation à son entourage afin de se joindre à lui pour une soirée de raccompagnement.

4991 raccompagnements au Québec

Lors de la première fin de semaine de la 36e campagne de l'Opération Nez rouge, 4991 raccompagnements ont été effectués au Québec grâce à la participation de 4140 bénévoles.

Ce bilan a été dressé lundi matin par les promoteurs de ce service de raccompagnement qui permet à des gens qui ne se sentent pas en état de conduire d'être ramenée chez eux en sécurité, avec leur véhicule.

Le service est offert dans 62 secteurs du Québec, de même que dans six autres provinces du Canada. L'année dernière, les bénévoles ont effectué plus de 73 000 raccompagnements au pays, dont près de 56 000 au Québec.

Le coup d'envoi de la 36e Opération Nez rouge a été donné vendredi dernier à Québec par le président-fondateur, Jean-Marie De Koninck, Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et présidente d'honneur de la 36e campagne, de même que le ministre québécois des Transports, François Bonnardel.

Les personnes qui désirent faire appel aux bénévoles peuvent composer le 1-866-DESJARDINS ou utiliser l'application mobile gratuite.

La 36e Opération Nez Rouge se poursuit jusqu'à la veille du jour de l'An, le 31 décembre. Le porte-parole est l'humoriste et animateur Alexandre Barrette.