La préfète de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, dresse un bilan positif de son mandat spécial de trois ans à la suite de la maladie de Maurice Bernier, qu'elle a remplacé, sous le signe de la reconstruction, après avoir perdu l'édifice, les bureaux et toutes les archives de la MRC lors de la tragédie du 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic.

MRC du Granit : Marielle Fecteau veut un nouveau mandat

La préfète de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, qui complète actuellement un mandat de trois ans dont elle dresse un bilan très positif, alors que les projets et réalisations ont foisonné, se présentera à l'élection à la préfecture pour un mandat régulier de quatre ans, le 5 novembre prochain.
Elle l'a annoncé mardi après-midi lors d'un point de presse à son bureau de la rue Frontenac, en présence des journalistes locaux de Lac-Mégantic. « Il me reste trop de choses à faire. Il faut rester positifs. »
On se souviendra que les élus de Lac-Mégantic et l'ex-préfet Maurice Bernier ont été appelés à assurer un mandat spécial de deux ans, à la suite de la tragédie du 6 juillet 2013, au lieu de subir les élections régulières du monde municipal en novembre 2013, une mesure que la situation d'urgence commandait. Mais Mme Fecteau, qui avait mentionné vouloir se présenter à la préfecture pendant son mandat de mairesse de Lac-Drolet, avait remplacé par la suite le préfet Bernier qui était tombé subitement malade après seulement un an de mandat spécial.
Son bilan, Marielle Fecteau le présente sous le signe de la reconstruction.
« La tragédie a été un coup dur pour la MRC, dont il n'est rien resté de l'incendie. Nous avons perdu nos archives, notre édifice, nos bureaux... Et le comble, le 14 mai 2016, nous avons perdu notre directeur général avec le décès de Serge Bilodeau, la mémoire de la MRC, la référence... Le travail a alors changé. Il nous a fallu reconstruire l'organisation sur de nouvelles bases. Ce n'est même pas terminé aujourd'hui, car il reste beaucoup à faire, mais nous sommes sur la bonne voie! » estime Marielle Fecteau.
« On peut signaler l'engagement de Sonia Cloutier, qui a pris heureusement la relève de Serge. Le gouvernement a ensuite adopté la loi 28, qui a placé le développement sous la responsabilité des MRC, le CLD est devenu la Société de développement économique du Granit, une nouvelle structure composée de six élus et sept entrepreneurs de différents secteurs. Nous avons dû refaire les rôles d'évaluation dans les 20 municipalités, c'était important, ce qui nous permet de vivre, par la saine gestion de l'argent des contribuables... »
Citons quelques dossiers où l'expérience de Mme Fecteau lui permet de dire mission accomplie : le Plan de gestion des matières résiduelles, la revitalisation des boues de fosses septiques, le schéma des couvertures de risques, la sécurité publique avec la SQ ainsi que le Plan de développement de la zone agricole.