Guy Hardy

Mont Hereford : Hardy s'en remet au BAPE

Le député de Saint-François Guy Hardy s'en remet au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) et à son ministre de l'Énergie Pierre Arcand avant de prendre position dans l'épineux dossier de la ligne d'Interconnexion Québec-New Hampshire.
«C'est un projet très important d'exportation d'électricité et le BAPE a demandé à Hydro-Québec de le réviser», mentionne M. Hardy.
«Le BAPE fera rapport au ministre de l'Énergie et j'attends d'en prendre connaissance avant de me prononcer.»
La ligne d'interconnexion Québec-New Hamsphire d'Hydro-Québec passe en plein coeur du mont Hereford. Mardi, dans la foulée de la campagne nationale SOS mont Hereford, qui a été lancée la semaine dernière, l'association de Québec solidaire (QS) de Saint-François a interpelé le député Hardy pour qu'il prenne position publiquement sur ce dossier.
M. Hardy dit avoir rencontré des représentants de la coalition d'organismes opposés au projet lundi à son bureau. Il a écouté attentivement leurs arguments, assure-t-il.
«Je suis à l'écoute. J'ai porté le message auprès des autorités gouvernementales», note le député libéral. «C'est un dossier que je suis depuis quelques mois. »
«La ligne électrique sera enfouie ou à ciel ouvert. Si elle est mise sous terre, il faut savoir qu'il y aura des impacts visuels quand même, car on devra faire du déboisement.»
Rappelons que Québec solidaire Saint-François est d'avis que le passage de la ligne à haute tension au mont Hereford aura des conséquences néfastes sur le tourisme en Estrie et dans la MRC de Coaticook, la qualité des paysages naturels étant l'une des spécificités importantes de la région.