L’hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ) est venu prêter main-forte aux policiers marcheurs et en VTT, et même à l’équipe équestre de ce corps policier, arrivée jeudi après-midi.

Mont Gosford : Matthieu Lapierre demeure introuvable

Disparu depuis près d’une semaine, Matthieu Lapierre demeure introuvable malgré des recherches intensives effectuées toute la journée de jeudi dans le secteur du mont Gosford, à Saint-Augustin-de-Woburn. La Toyota Corolla rouge de l’homme de Saint-Hyacinthe a été retrouvée mercredi dans le stationnement, à l’entrée des sentiers.

La Sûreté du Québec (SQ) a établi son quartier général des recherches à l’accueil du pavillon de la ZEC Louise-Gosford, au pied de la montagne. Les policiers n’ont pas ménagé sur les moyens pour le retrouver : un hélicoptère de la SQ, plusieurs policiers marcheurs et des policiers en VTT, dont quatre appartiennent au SPS, deux maîtres-chiens et même l’équipe équestre de la SQ, arrivée mercredi après-midi avec ses deux chevaux pour parcourir les sentiers étroits où les VTT ne passeraient pas.

À lire aussi: Le véhicule d'un disparu retrouvé au mont Gosford

Matthieu Lapierre a été vu pour la dernière fois à Magog, samedi, vers 14 h, dans un supermarché où il aurait acheté des vivres que les randonneurs achètent habituellement.

Malentendant, l’homme parle avec difficulté. Il ne s’est pas enregistré à l’accueil de la ZEC Louise-Gosford comme le veut l’usage.

Dimanche, il était attendu chez ses parents, pour le souper, mais il ne s’est pas présenté, tout comme à son travail, lundi matin, dans la région de Montréal. Son employeur a appelé chez ses parents pour faire remarquer son absence.

Selon le maire de Woburn, Guy Brousseau, qui se trouvait comme bénévole sur place, Matthieu Lapierre serait arrivé à l’accueil du mont Gosford vers 16 h samedi. Les appels d’urgence auraient été déclenchés mercredi, à 13 h 36. Les pompiers du Service de sécurité incendie de Lac-Mégantic étaient également sur place avec leur unité de sauvetage. L’hélicoptère a survolé la région jusqu’à 22 h 30 mercredi.

« Tous les sentiers, routes et refuges dans la montagne ont été vérifiés, de même que les caches de chasseurs où M. Lapierre aurait pu se réfugier. Mais après cinq nuits qu’il a possiblement passées ici, c’est inquiétant », a émis le maire.

« Des recherches sont également menées du côté américain, ici tout près, car la SQ entretient des liens avec les policiers du Maine. Même le Parc national du Mont-Mégantic a été prévenu, car un des Sentiers frontaliers se rend là-bas, ce qui n’est quand même pas proche. Ici, c’est rendu plus difficile du fait qu’il s’agit d’un secteur problématique pour la couverture cellulaire. »

La Toyota Corolla rouge de Matthieu Lapierre, disparue depuis une semaine, a été retrouvée mercredi dans le stationnement du pavillon d’accueil de la ZEC Louise-Gosford, au pied du mont Gosford, à Saint-Augustin-de-Woburn.

Jeudi après-midi, les policiers contactaient des randonneurs qui s’étaient inscrits à l’accueil des sentiers, au cas où l’un d’eux aurait pu apercevoir M. Lapierre et donner une piste pour le retrouver.

Le père du disparu était également sur place, jeudi. Trop émotif, il n’a pas voulu parler au journaliste de La Tribune.

La SQ a poursuivi les recherches jeudi soir. Elle réitère sa demande aux citoyens et aux marcheurs des sentiers du secteur qui pourraient avoir des informations relatives à la disparition de M. Lapierre de contacter les policiers sur place ou la Centrale d’information criminelle de la SQ, au 1 800 659-4264.