Les citoyens de Waterville sont invités à participer à un sondage pour une étude de mobilité dans le secteur.
Les citoyens de Waterville sont invités à participer à un sondage pour une étude de mobilité dans le secteur.

Mobilité : les citoyens de Waterville invités à participer à un sondage

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
 Les citoyens de Waterville sont invités à participer à un sondage qui viendra soutenir la réalisation d’une étude de mobilité.

Ce sondage, en ligne sur site web de la Ville, permettra d’identifier les besoins et les habitudes de transport des citoyens et des travailleurs en vue de la mise en place d’un potentiel projet-pilote de mobilité durable.

Favoriser la mobilité durable, voilà le nouveau défi que s’est donner le conseil municipal de Waterville et les membres de son comité environnement. Pour relever ce défi, on a choisi de se faire accompagner par le Centre de mobilité durable de Sherbrooke (CMDS). 

« Avant de planifier la mise en place d’un projet de mobilité durable, il est indispensable de bien connaitre la réalité et les besoins de la population ainsi que des travailleurs », affirme Louis-André Neault coordonnateur du CMDS. 

« En répondant au sondage, les participants fourniront des informations sur leurs habitudes de déplacements. C’est grâce à ces renseignements qu’il est possible d’identifier des pistes de solutions de mobilité durable propres à la réalité de Waterville et d’amener des changements de comportement à long terme. »

Parmi les autres forces de cette démarche, notons l’intérêt et l’implication des entreprises et industries de Waterville, tel que la Waterville TG, le groupe PPD et Bois ouvré Waterville. À elles seules, ces entreprises emploient plus de 1000 personnes. La MRC de Coaticook prendra également part à ce projet novateur.

« Nous savons qu’une grande part de notre population est préoccupée par les enjeux environnementaux en lien avec les déplacements et souhaite agir personnellement, sans trop avoir le moyen ou les outils pour y arriver », partage Nathalie Dupuis, mairesse de Waterville.

« Par exemple, certains souhaitent voir l’amélioration des infrastructures pour faciliter les déplacements à pied ou à vélo, d’autres expriment leurs besoins pour des déplacements en covoiturage. De l’autre côté, nous avons également un nombre important de travailleurs qui se rendent à Waterville en auto solo et qui seraient sans doute prêts à tenter l’expérience d’alternatives facilitantes s’ils y avaient accès. »

Les résultats de cette démarche seront présentés au public en 2021.