Alexandra Lamontagne espère que la pétition convaincra un promoteur de financer cette solution écologique.

Mobilisation citoyenne pour une station de lave-glace

Près d’un millier de personnes ont déjà signé une pétition demandant l’implantation d’une seconde station de lave-glace dans Brome-Missisquoi. La citoyenne Alexandra Lamontagne espère que cette mobilisation convaincra un promoteur de financer cette solution écologique.

Le virage écologique doit se faire progressivement, une étape à la fois, rappelle Alexandra Lamontagne, une citoyenne engagée de Cowansville.

Après avoir mis beaucoup d’énergie dans la mise en place d’un circuit Zéro déchet à Cowansville qui se concrétise avec la participation de plusieurs commerçants, Mme Lamontagne fait circuler une pétition demandant aux bannières de station-service d’instaurer des stations de remplissage de lave-glace. Une façon simple de poser une geste écologique, tant pour les automobilistes que pour les entreprises participantes.

« Un automobiliste consomme entre quatre et cinq bidons en moyenne par année, ce qui représente plus 22 000 bidons par année à l’échelle de la province. Et s’ils sont recyclables, ce n’est pas toutes les stations à essence qui les recyclent. Il faut également considérer l’énergie nécessaire pour les fabriquer et le transport », souligne Mme Lamontagne, qui cite des informations provenant de la SAAQ.

En plus de son caractère écologique, ce genre de station apporte également un avantage pratique aux automobilistes. « Ça permet d’éviter de toujours traîner un bidon dans sa voiture ou d’attendre d’en manquer pour remplir son réservoir », ajoute Alexandra Lamontagne.

Pétition

L’initiatrice de la pétition aimerait que des stations de ce type se généralisent dans la MRC. Jusqu’à présent, seule la municipalité de Farnham bénéficie d’un tel service. « Avec la consommation d’essence et le temps nécessaire pour s’y rendre, ce n’est plus un geste écologique si quelqu’un de Bromont par exemple souhaite remplir son bidon ou sa voiture à Farnham », rappelle la citoyenne.

L’implantation d’une seconde station plus à l’est de la MRC pourrait avoir un impact positif selon Alexandra Lamontagne. « En plus, ça risque assurément d’avoir un effet attractif sur le commerce. »

Les propriétaires de station-service sont pour la plupart réticents à installer les installations nécessaires puisque celles-ci nécessitent un investissement avoisinant les 50 000 $, selon Mme Lamontagne.

À la pompe, le litre de liquide lave-glace se détaille en moyenne à 3,50 $ par litre.

À l’heure décrire ces lignes, 973 personnes avaient déjà signé le document hébergé sur la plateforme Change.org.

« Je pense que lorsque nous serons rendus à 1000 noms, l’intérêt sera démontré », estime Mme Lamontagne. Elle compte par la suite interpeller directement les entreprises opérant des stations-service. S’il est impossible de savoir si la totalité de ces signatures provient de citoyens de la MRC, toutefois la pétition a été essentiellement partagée localement.