Des travailleuses des CPE La Pleine Lune et Fafouin pourraient déclencher une grève générale illimitée.

Menace de grève générale illimitée pour deux CPE

Une menace de grève générale illimitée plane sur les CPE La Pleine Lune et Fafouin. Les travailleuses ont obtenu un mandat de grève générale illimitée, qui pourra être déclenchée au moment jugé opportun.

Les points qui achoppent concernent des affaires locales comme la semaine normale de travail et l’organisation du travail.

« Ce sont des matières qui sont des plus importantes pour les travailleuses puisqu’elles sont au cœur même de la conciliation travail-famille », commente Stéphanie Vachon, présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des centres de la petite enfance de l’Estrie (STTCPEE-CSN).

Les deux CPE, situés à Magog et à East Angus, regroupent environ 55 travailleuses.

Les négociations traînent également du côté du CPE Jeunestrie, où les travailleuses tentent davantage de faire des gains que de protéger des acquis, image Mme Vachon en faisant une comparaison avec les deux autres CPE. Chez Jeunestrie, les travailleuses ne se sont pas encore prononcées en faveur d’un vote de grève.

À la mi-mai, la plupart des « noeuds » ont été dénoués pour l’ensemble des CPE représentés par le STTCPEE-CSN.

Selon Stéphanie Vachon, la rencontre de négociation prévue ce jeudi sera déterminante dans la suite des choses.

Le syndicat représente 35 CPE qui regroupent plus de 850 travailleuses.

Du côté de la partie patronale, la porte-parole de l’Association patronale nationale des CPE (APNCPE), Chantal Bellavance, s’est dite surprise de la tournure des événements à ce moment-ci. « La grève à ce point-ci n’est pas nécessaire. Il reste trois CPE à régler certaines choses plus locales », dit-elle en soulignant qu’une conciliatrice a été nommée au dossier.