Mario Morand

Mario Morand brigue la mairie de Danville

Impliqué depuis 20 ans dans sa communauté, Mario Morand souhaite poursuivre son engagement, cette fois-ci comme maire de « Danville la Magnifique ».
En se présentant aux élections du 5 novembre prochain, M. Morand y voit «une occasion d'améliorer l'administration municipale en misant sur le potentiel du personnel en place et sur les compétences des conseillers, souligne-t-il. Il importe de bien mesurer les enjeux de notre communauté, d'apprécier ce qui nous démarque et de relever les défis qui pointent à l'horizon.»
«Il faut se donner une vision stimulante, des perspectives réalistes et des actions concrètes pour avancer vers une communauté fière, où il fait bon vivre, en harmonie avec la nature et les citoyens qui y vivent. Par ailleurs, entretenir une saine collaboration avec les partenaires est un atout indéniable au support et au développement de notre communauté.»
Mario Morand cumule plus de 35 ans d'expérience comme gestionnaire sénior dans le Réseau de la santé et de services sociaux, dont 20 ans au sein de la MRC des Sources ainsi que président et membre de plusieurs autres conseils d'administration. Il est président du Symposium des arts de Danville.
«J'aimerais mettre mon expérience, ma formation et mes valeurs au service de la communauté danvilloise», ajoute-t-il.
«J'aimerais faire de Danville une ville enviée et performante.»
M. Morand détient un baccalauréat en science politique et une maîtrise en administration publique. À cela, s'ajoutent un certificat de premier cycle en éthique, de deuxième cycle comme gestionnaire formateur et un autre en Lean (amélioration des processus).
Mario Morand fera face au maire sortant, Michel Plourde. D'autres candidatures sont attendues d'ici la date butoir du 6 octobre prochain.
Marc Delisle affrontera Vicki-May Hamm
Il y aura finalement une course à la mairie à Magog en vue des élections du 5 novembre.
Seule candidate jusqu'à maintenant, la mairesse sortante, Vicki-May Hamm, devra en effet affronter Marc Delisle, un ingénieur à la retraite âgé de 64 ans, méconnu des électeurs, mais qui se dit « très impliqué » dans son milieu.
M. Delisle, qui habite Magog depuis une dizaine d'années, a indiqué qu'il entendait déposer son bulletin de candidature mercredi auprès du président d'élections.
Sur sa page Facebook, l'ancien employé de Camoplast, invite les électeurs magogois à se rendre nombreux aux urnes, le 5 novembre.
Sans expérience politique sur la scène municipale, M. Delisle a indiqué au Reflet du Lac qu'il avait choisi de se présenter à la maire afin d'éviter que Vicki-May Hamm soit élue sans opposition.
Il estime que certains projets en chantier, dont la revitalisation du centre-ville et la construction d'un aréna à deux glaces à l'école secondaire La Ruche, doivent faire l'objet de débats afin de trouver de nouvelles façons de faire.
La candidature de M. Delisle intervient au lendemain de l'annonce officielle de la candidature de Vicki-May Hamm, qui briguera un troisième mandat à titre de mairesse. Celle-ci disait ne pas comprendre qu'une ville de la taille de Magog ne soit pas en mesure de susciter d'autres candidatures à la mairie.
Étrangement, la page Facebook de M. Delisle, qui invitait les citoyens à se rendre aux urnes le 5 novembre, n'était plus accessible en fin de journée hier... - Alain Goupil