Depuis quelques jours, on a entamé un « marathon téléphonique » pour joindre des personnes âgées de 70 ans et plus  dans la région de Memphrémagog.
Depuis quelques jours, on a entamé un « marathon téléphonique » pour joindre des personnes âgées de 70 ans et plus  dans la région de Memphrémagog.

«Marathon téléphonique» dans Memphrémagog

Un véritable « marathon téléphonique » a été entrepris dans la région de Magog pour joindre plus de 7000 personnes âgées de 70 ans et plus.

L’objectif de cette mobilisation est de vérifier l’état de santé des personnes aînées, de les rassurer, de répondre à leurs questions et de leur fournir des informations sur les ressources en place qui pourraient les aider en cas de besoin, énumère-t-on dans un communiqué de presse. L’équipe en place affirme que ces appels sont faits en toute confidentialité et qu’aucune information n’est divulguée sans le consentement des personnes concernées.

À LIRE AUSSI: 15 000 aînés recevront un appel de réconfort

Le blitz s’inscrit dans une opération téléphonique sans précédent lancé au début du mois en Estrie dans le but de rejoindre près de 15 000 personnes âgées de 70 ans et plus.

Depuis quelques jours, des employés de la Ville de Magog et des membres d’organismes communautaires comme l’AQDR Memphrémagog, le Centre d’action bénévole de Magog et l’équipe Ressources Relais Memphrémagog ont entamé la portion magogoise.

Une des responsables de cette initiative, Marie-Claude Viau, chef de division Loisirs et Vie communautaire pour la Ville de Magog, explique qu’on veut ainsi « briser un peu l’isolement dans lequel se retrouvent les personnes âgées auxquelles on recommande sans cesse de rester chez elles ». 

« Nous voulons aussi nous assurer qu’elles sachent où et comment trouver de l’aide si elles éprouvent des problèmes physiques ou psychologiques. Nous croyons que, même si elles sont en sécurité, un petit coup de fil pour leur faire savoir qu’on se préoccupe d’elles leur fera chaud au cœur. »

Mme Viau souligne aussi la contribution de l’équipe responsable de l’organisation communautaire du CIUSS de l’Estrie-CHUS qui a grandement facilité la mise sur pied du projet. « Nous les remercions du fond du cœur. La solidarité que nous vivons actuellement nous aidera certainement à traverser cette période difficile pour tous », dit-elle.