Maison Merry: Magog apporte des correctifs

La Ville de Magog a apporté des correctifs aux plans qu'elle avait dévoilés en 2016 en lien avec le projet de restauration de la maison Merry, une résidence patrimoniale construite il y a près de 200 ans.
«Le nouveau concept mise sur la valeur patrimoniale exceptionnelle du bâtiment construit en 1821. La proposition faite cette fois-ci repose sur l'intégralité quasi-totale de l'architecture extérieure», révèle la conseillère municipale et présidente de la Commission de la Culture de la Ville de Magog, Diane Pelletier.
En ce qui concerne l'aménagement extérieur du futur «lieu de mémoire, il favorisera les rencontres entre les citoyens, l'interconnexion avec la pointe Merry et permettra également d'avoir un point de vue imprenable sur le lac Memphrémagog».
Par ailleurs, le député d'Orford, Pierre Reid, annonce que le ministère de la Culture et des Communications du Québec a accepté d'octroyer une somme additionnelle de 55 000 $ à la Ville de Magog pour l'aider à réaliser son projet de mise en valeur de la maison Merry.
«Notre gouvernement souhaite léguer aux générations futures un héritage historique, architectural et artistique qui contient l'ADN du Québec», lance M. Reid, tout en saluant les efforts du milieu magogois pour sauvegarder la maison Merry.
La campagne de financement organisé pour rendre le projet de mise en valeur possible semble aller bon train. Une somme de 800 000 $ a jusqu'à présent été amassé alors que l'objectif fixé se situe un M $. Le projet global, quant à lui, est évalué à 3,5 M $.