Les stationnements de la Ville de Magog seront ouverts et aussi payants à compter de mardi prochain.
Les stationnements de la Ville de Magog seront ouverts et aussi payants à compter de mardi prochain.

Magog rouvre ses stationnements et active les horodateurs

Fermés ou gratuits depuis la mi-mars en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, les stationnements de la Ville de Magog seront à nouveau ouverts et payants à compter de mardi prochain.

Leur gratuité figurait parmi les multiples mesures mises en place pour alléger les dépenses des contribuables. La fermeture des stationnements Cabana et du Moulin, quant à elle, visait à diminuer l’achalandage pour faciliter la distanciation sociale dans les parcs avoisinants, rappelle l’administration de la mairesse Vicki-May Hamm.

Les stationnements municipaux de la Ville de Magog sont regroupés actuellement sous cinq zones, soit le centre-ville (certaines rues, parc des Braves et place du Commerce), Du Moulin, Plage des Cantons, Cabana et Pointe Merry.

Les horodateurs donnent la possibilité de déplacer un véhicule à l’intérieur d’une même zone si la période payée n’est pas entièrement écoulée, souligne un communiqué de presse.

Tous les stationnements municipaux et les cases sur rue au centre-ville sont payants. Toutefois, dans certaines zones, des gratuités s’appliquent aux Magogois qui se présentent à l’horodateur munis de leur carte de citoyen valide.

Compte tenu du contexte actuel, des mesures de salubrité s’imposent. L’utilisateur est responsable d’appliquer les règles d’hygiène de désinfection des mains avant et après l’utilisation de l’horodateur ainsi que la distanciation sociale de deux mètres dans les files d’attente.

De plus, toutes les cartes de citoyen expirées depuis le 1er janvier 2020 seront automatiquement renouvelées jusqu’au 15 juillet 2020. Les informations concernant le renouvellement des cartes après cette date seront communiquées au début du mois de juillet.

Les commerçants déçus

Les commerçants sont déçus que le Ville de Magog soit si pressée de remettre payant les stationnements. « Je suis déçu. Je crois que la Ville aurait pu offrir encore un mois de stationnement gratuit pour faciliter le retour de notre clientèle au centre-ville », souligne Renaud Légaré, propriétaire de la cantine Du Lac.

« En tant que communauté, je crois qu’on aurait pu nous donner cette chance après tout ce qu’on vient de vivre. Comme les autres commerçants, c’est un trimestre de vente que mon entreprise a perdu », ajoute M. Légaré, ajoutant que cette situation difficile s’ajoute à la fermeture de la rue principale l’été dernier pour travaux majeurs.

« Les autres paliers de gouvernement ont fait leur part en nous aidant de différentes manières. Je crois que ça aurait été gentil et aidant que la Ville nous aide elle aussi », conclut le commerçant. Avec Mélanie Noël