Magog plus accueillante envers les VR

Le conseil municipal de Magog a pris la décision de permettre aux gens de dormir dans leur véhicule récréatif (VR) dans certains stationnements commerciaux. La Ville de Magog souhaite ainsi se montrer plus accueillante envers les voyageurs.

« Dès l’entrée en vigueur du nouveau règlement, prévue en début juillet, il sera permis d’utiliser une roulotte, une caravane ou un autre type de véhicule récréatif comme lieu d’habitation temporaire dans les stationnements commerciaux », indique un communiqué émis par la Ville de Magog.

La nouvelle règle s’appliquera tous les ans du 15 juin au 30 septembre. Les gens ne pourront s’installer pour plusieurs journées consécutives. En fait, on les tolèrera seulement pour une nuitée à la fois. Cependant, lors d’événements spéciaux, la durée maximale du séjour des visiteurs sera prolongée. On leur permettra alors de camper durant toute la durée de ceux-ci.

Puisqu’il est question de stationnements commerciaux, la municipalité laissera les gestionnaires de commerces décider eux-mêmes s’ils souhaitent ou non autoriser les VR à demeurer sur le terrain de leurs entreprises. Les commerces ne seront pas autorisés à exiger un paiement en retour du service rendu.

Enfin, « aucun équipement de cuisson ne pourra être installé ou utilisé à l’extérieur de la roulotte, de la caravane ou du VR », cela pour éviter des désagréments pour les commerces, leur clientèle et leur voisinage.

Mairesse suppléante de Magog, Nathalie Bélanger révèle que le conseil municipal souhaitait être plus conciliant envers les propriétaires de VR sans toutefois transformer des stationnements commerciaux en campings urbains.

« Les gens qui sont en transit et qui désirent s’arrêter seulement pour une nuit chez nous n’iront pas dans les campings, souligne Mme Bélanger. Il faut donc qu’on ait une autre solution à leur proposer si on veut les accueillir sur notre territoire. On est une ville touristique après tout. »

Selon les informations transmises par la mairesse suppléante, les policiers de la Régie de police Memphrémagog intervenaient à l’occasion pour demander aux gens de quitter quand ils apercevaient un ou des VR dans les stationnements commerciaux la nuit. Elle espère que le nouveau règlement sera applicable sans trop de difficulté.

La modification réglementaire ne fait toutefois pas l’affaire de tous. D’ailleurs, le conseiller municipal Yvon Lamontagne entend s’opposer à celle-ci. « Ces gens-là ne dépenseront pas chez nous et puis on a des campings pour les recevoir, au besoin », remarque-t-il.