La nouvelle caserne des pompiers de Magog a été pensée pour répondre aux nouveaux besoins et à l’amélioration des outils pour combattre les incendies.

Magog fière de sa nouvelle caserne

MAGOG — Les travaux de construction de sa nouvelle caserne numéro un des pompiers ayant été exécutés, la Ville de Magog a pu procéder à l’inauguration de ce large bâtiment en briques rouges.

Quelques élus de la municipalité, dont la mairesse Vicki-May Hamm et le conseiller municipal Yvon Lamontagne, ainsi que l’état-major du service de protection contre les incendies ont participé à l’inauguration de la nouvelle caserne lundi en début d’après-midi.

Pour donner une dimension protocolaire à l’événement, on avait invité un joueur de cornemuse à prendre part à l’activité. Son instrument a notamment résonné avant les allocutions des dignitaires, quand les pompiers ont été appelés à se déplacer en rang vers l’espace à partir duquel ils ont ensuite pu écouter les interventions.

La nouvelle caserne a été construite au coût de 5,3 millions $. Les gouvernements du Québec et du Canada ont notamment accordé une somme de 900 000 $ à la Ville de Magog pour ce projet. Leur contribution s’est concrétisée dans le cadre du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec.

Le bâtiment a été conçu pour être « des plus performant » en matière de consommation d’énergie. Un système de chauffage radiant à l’eau a notamment été installé. Il devrait « prolonger la durée de vie des véhicules et des équipements ».

Plus de sécurité

Durant son allocution, Vicki-May Hamm a souligné que le service de protection incendie de la Ville de Magog avait connu de grands bouleversements au cours des dernières années. « On voulait offrir plus de sécurité à nos pompiers et leur permettre d’être plus performants », a-t-elle fait valoir.

Dans la foulée, elle a rappelé que le projet de construction de la nouvelle caserne est devenu une priorité lorsque Claude Marcoux et Serge Collins dirigeaient respectivement la Ville de Magog et son service incendie. « Ils ont eu un passage court, mais marquant », a-t-elle lancé.

Directeur du service incendie, Sylvain Arteau a pris les commandes de cette organisation il y a seulement quelques mois. Il se dit privilégié d’avoir été embauché par la Ville. « Tout est en place pour mobiliser le personnel vers l’excellence », a-t-il confié.

Président du syndicat des pompiers, Pierre-Luc Courchesne a pour sa part noté que ses collègues savourent davantage leurs journées au travail depuis leur arrivée dans la nouvelle caserne il y a trois semaines environ.

« Ce bâtiment a été imaginé par notre ancien directeur Serge Collins, un homme avec une longue expérience. C’est un projet dont plusieurs d’entre nous rêvaient. On était rendu là entre autres parce que les équipements grossissent et que les normes changent. On sera plus efficace avec ce nouveau bâtiment et on l’a déjà vu lors du feu du 16 octobre sur la rue Principale », a affirmé M. Courchesne.

Ambulances de l’Estrie occupera une partie du nouveau bâtiment, qui sera ouvert au public entre 10 h et 15 h dimanche. Cette coopérative souhaitait de longue date posséder une véritable caserne en sol magogois.