La première phase des travaux s'est terminée en novembre dernier. 
La première phase des travaux s'est terminée en novembre dernier. 

Magog avancera ses travaux durant le confinement

Magog profitera de la fermeture des commerces sur la rue Principale pour y interdire la circulation et avancer la dernière phase des travaux de revitalisation du centre-ville le plus vite possible.

Selon un communiqué envoyé aux commerçants du centre-ville obtenu par La Tribune, « l’entrepreneur déploiera son matériel dès le 22 avril afin d’être prêt à relancer le chantier pour la semaine du 27 avril ».

Au cours des prochaines semaines, les poteaux électriques seront retirés, les bordures et pavés de béton seront finalisés, les cadres et grilles des fosses de plantation tout comme le mobilier urbain et le pavé de béton pour les traverses piétonnières seront installées, les végétaux seront plantés et le pavage final sera marqué.

Les travaux devraient être terminés au plus tard le 24 juin. En fermant la rue, les travaux pourront être exécutés plus rapidement. Les travaux pourraient même se conclure avant cette date selon la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

Au départ, la Ville ne devait pas fermer complètement la rue. « On a décidé de la fermer, comme plusieurs commerces ne sont pas ouverts, explique Mme Hamm. On se laisse la possibilité de la rouvrir si les commerces peuvent redémarrer plus tôt qu’on le pense. La rue sera ouverte pour la livraison. Ce n’est pas une entrave majeure comme la dernière fois. »

« C’est une super belle nouvelle, les commerçants nous avaient demandé de faire cela lorsqu’ils ont dû fermer, mais on ne pouvait pas, enchaîne-t-elle. C’était la période de dégel et on n’avait pas le droit de le faire, car ce n’était pas considéré comme un service essentiel. Sauf que le gouvernement a rajouté la semaine dernière toute la question de l’aménagement paysager. C’est maintenant permis. »

Depuis le début, l’objectif est d’avoir terminé les travaux le 24 juin. « On a pris du retard parce qu’on ne pouvait pas commencer les travaux et là, on prend de l’avance en fermant la rue. Bref, ça revient au même que s’il n’y avait pas eu de pandémie », résume la mairesse.

Des trottoirs seront quant à eux accessibles sur la rue Principale.