Deuxième à droite, la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, a livré un discours devant une centaine de membres de la Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford mercredi. On l’aperçoit en compagnie de Louise Côté, vice-présidente de la CCIMO, de la notaire Amélie Gérin, ainsi que d’Emmanuel Bouchard, directeur général de chambre de commerce.

Magog : Hamm lance un appel à l’achat local

La thématique de l’achat local ainsi que le projet de revitalisation du centre-ville ont été au cœur du discours prononcé par la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, devant une centaine de membres de la Chambre de commerce et de l’industrie Magog-Orford (CCIMO) mercredi soir.

En voie de devenir une tradition, le Souper de la mairesse de la CCIMO était cette année présenté au Théâtre Magog. Il a permis à Mme Hamm de rappeler certains bons coups de son administration et de souligner à grands traits l’importance économique de la rue Principale à Magog.

Pour que les participants à l’activité saisissent l’importance du centre-ville, la mairesse leur a soumis une série de questions. Les convives pouvaient répondre individuellement grâce à leur téléphone cellulaire.

Grâce au quiz concocté en vue du Souper de la mairesse, les gens ont pu apprendre que plus de 100 commerces ont pignon sur rue au centre-ville de Magog et que les entreprises installées sur place emploient plus de 500 personnes à temps plein, d’après une estimation effectuée par la Ville de Magog. La masse salariale de tous les employés des commerces concernés avoisinerait les 15,5 millions $.

Vicki-May Hamm a également souligné que la valeur foncière totale des immeubles du centre-ville de Magog s’élève à 37,3 M$. Or, ce chiffre serait appelé à croître au lendemain des travaux de reconstruction d’une partie de la rue Principale Ouest, qui constitueront un des plus grands chantiers de l’histoire de la municipalité.

Tout en étalant ces chiffres, Mme Hamm a convenu que les travaux majeurs prévus au centre-ville représenteront un moment difficile à traverser. « Il faudra être plus solidaires encore. De notre côté, à la Ville, on accompagnera les commerçants. On fera entre autres la promotion de l’achat local dès le printemps », a-t-elle assuré.

Mme Hamm a dans la foulée effectué un véritable plaidoyer en faveur de l’achat local et contre les grands sites internet qui permettent d’acheter en ligne des produits de l’extérieur.

La mairesse a notamment fait valoir que l’achat local favorise la « création de richesse » localement. Elle a de plus mentionné que le consommateur qui se procure un bien dans un commerce près de chez lui adopte un comportement respectant la logique du développement durable.

Le parc industriel

Par ailleurs, Vicki-May Hamm a aussi dévoilé une série de chiffres relativement au parc industriel de sa ville. Elle a ainsi révélé que 70 entreprises sont implantées à cet endroit et que ces dernières comptent environ 2000 employés.

Tout en soulignant l’apport du parc industriel de Magog au plan économique, la mairesse a reconnu que le recrutement de main-d’œuvre constituait désormais un enjeu majeur pour de nombreuses PME installées dans la région.

« On ne parle plus des emplois manufacturiers perdus chez nous, à une époque, et c’est la question de la pénurie de main-d’œuvre qui est à l’avant-plan aujourd’hui. Je n’aurais jamais cru ça lors de ma première campagne à la mairie », a-t-elle reconnu, en rappelant que la Ville a fait des efforts pour aider les entreprises de son territoire à recruter du personnel outre-mer ces derniers mois.