L’élu responsable des finances Gaétan Labelle, le trésorier Benoit Marquis et le maire Simon Madore ont dévoilé un budget responsable pour l’année 2019, malgré les défis présentés par le nouveau rôle d’évaluation.

Madore fier de son « premier vrai budget »

Le conseil municipal de Coaticook a limité l’augmentation des taxes foncières à deux pour cent en moyenne pour ses citoyens dans son budget pour l’année 2019. Le nouveau rôle d’évaluation a cependant donné tout un défi aux élus pour arriver à un résultat acceptable pour tous les secteurs, la valeur des terres agricoles ayant bondi de 25 %. La Ville maintiendra ses immobilisations à même les revenus à 1,9 M$ et rénovera le centre sportif Gérard-Couillard.

Le budget total pour Coaticook s’élèvera à 23,6 M$, soit 4,9 % d’augmentation comparativement à 2018. Malgré cette progression robuste, les élus ont contenu la hausse du compte de taxes au même niveau que l’an dernier, tout en maintenant les services offerts. Les propriétaires d’une résidence de 187 000 $ devront à titre d’exemple payer une facture de 2062 $ comparativement à 2084 $ cette année. 

Le nouveau rôle d’évaluation fera en sorte que les citoyens du secteur résidentiel feront face à une réduction de leur compte de taxes de 1 %, alors que ceux du secteur agricole supporteront une hausse de 13 %. Puisque les terres agricoles ont connu une hausse de leur valeur estimée de 25 % entre les deux rôles, on constate que les élus ont cherché à limiter l’impact de cette augmentation soudaine sur ce groupe. 

Notons que le gouvernement rembourse généralement environ 75 % de leurs taxes foncières, ce qui devrait laisser une hausse résiduelle de 3,25 % pour les propriétaires de terres agricoles. C’est la première fois que le taux résidentiel n’est pas le même que le taux agricole.

En plus de limiter la hausse des taxes, les élus poursuivent leur remboursement de la dette à même les surplus de l’année précédente, une grande fierté pour Simon Madore. Ainsi, 900 000 $ iront directement à la réduction de l’endettement municipal. 

Autre bonne nouvelle pour le maire, qui en était à son premier vrai budget, la Ville maintient ses immobilisations à 1,9 M$ à même les revenus. Plusieurs projets ont été identifiés, soit la réfection du centre récréatif Gérard-Couillard, l’asphaltage du chemin Giroux, la création d’un parc canin, la réfection complète du parc Boisjoli et la révision du plan des mesures d’urgence. 

Quant aux frais de service, les résidants du secteur Baldwin verront leur taxe pour le réseau d’égout et de traitement des eaux usées augmenter de 80 $, les eaux devant être pompées étant donné leur emplacement sous le niveau du lac. Le coût des autres services est demeuré stable. 

Le maire Madore a félicité les responsables de la préparation budgétaire pour leur bon travail et a souligné la rigueur de son conseil municipal quant à leur gestion responsable des fonds publics.

« On est très fier de notre budget 2018, mon premier vrai budget en tant que maire de Coaticook », a-t-il commenté. « La saine gestion des finances publiques est notre priorité au conseil municipal, on gère l’argent comme si elle provenait de notre portefeuille. Les élus ont bien respecté le budget. »