Trois personnes convoitent le siège de maire à Lac-Mégantic, soit une conseillère sortante et deux nouveaux venus en politique municipale.

Lutte à trois à la mairie de Lac-Mégantic

En plus d’une course à trois à la mairie de Lac-Mégantic, on assistera dans la MRC du Granit à une course à quatre pour le poste de préfet, élu au suffrage universel sur ce territoire.

À Lac-Mégantic, le nouveau parti Vision citoyen Mégantic aura attendu jusqu’en fin d’après-midi vendredi pour déposer trois bulletins de candidature, dont celui du chef Jean St-Pierre au poste de maire.

M. St-Pierre affrontera donc la conseillère sortante Julie Morin, qui a annoncé à la mi-juillet son intention de briguer la mairie, avant même que le maire actuel Jean-Guy Cloutier confirme son départ à la retraite, ainsi que le journaliste Ronald Martel, un correspondant de La Tribune en congé sabbatique.

Hormis Mme Morin, aucun des conseillers sortants à la Ville de Lac-Mégantic ne sollicite de nouveau mandat.

Un nouveau venu en politique a été élu par acclamation dans le district Agnès. Il s’agit de François Jacques. L’ex-conseiller municipal Richard Michaud avait annoncé qu’il convoitait ce siège mais a retiré sa candidature vendredi.

Les cinq autres sièges de conseillers seront disputés par deux ou trois candidats, parmi lesquels on reconnaît l’ex-conseillère Johanne Vachon qui tente un retour, elle qui avait siégé dans l’administration de Colette Roy-Laroche jusqu’en 2015.

Préfecture du Granit

Du côté de la MRC du Granit, la préfète sortante Marielle Fecteau devra défendre son siège puisque trois autres candidats sont en lice.

Arrivée en poste en 2014, Mme Fecteau, une ancienne mairesse de Lac-Drolet, souhaite obtenir un second mandat « parce qu’il reste trop de choses à faire », a-t-elle dit en rappelant qu’elle a dû composer avec la reconstruction des bureaux de la MRC et le décès de son directeur général des 30 dernières années Serge Bilodeau durant ce premier mandat.

Yves d’Anjou est maire sortant de Milan et conseiller financier. Il souhaite amener à la MRC du Granit la même dynamique qu’il dit avoir insufflée depuis quatre ans à Milan. « On a besoin de se donner une vision commune à la table des maires. Depuis la tragédie on gère le quotidien et ça passe avant tout le reste. Il nous faut maintenant une vision commune, des objectifs communs et travailler pour y arriver. »

Marc L’Écuyer est un industriel semi-retraité qui agit comme président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins Région de Mégantic et qui est également impliqué dans le monde sportif.

Enfin, Sylvain Gilbert, qui a déposé son bulletin de candidature à la dernière minute vendredi, a été maire de Nantes jusqu’en 2013.

Ce sont 17 900 électeurs de la MRC du Granit qui pourront élire leur préfet le 5 novembre, au moment d’aller voter dans leur municipalité respective.

En Estrie, la MRC du Haut-Saint-François élit aussi son préfet au suffrage universel. Les préfets des quatre autres MRC estriennes sont désignés par la table des maires.