Le bureau de la MRC du Granit a été reconstruit au centre-ville de Lac-Mégantic.

Lutte à quatre pour la préfecture du Granit

L’élection au suffrage universel du préfet de la MRC du Granit constitue un bon défi de visibilité pour les quatre candidats en lice.

Sur le terrain, les électeurs sont nombreux à se demander en quoi consiste son rôle, constatent les candidats, alors que dans les autres MRC de l’Estrie, hormis le Haut-Saint-François, le préfet est nommé par ses pairs de la Table des maires.

Ainsi, quand ils se présenteront aux urnes pour élire leurs représentants municipaux le 5 novembre, les presque 18 000 électeurs des 20 municipalités de la MRC du Granit auront aussi un bulletin de vote pour choisir le préfet.

À Frontenac, Nantes, Saint-Romain, Saint-Sébastien et Val-Racine, le défi sera d’autant plus grand pour faire sortir les électeurs, que ces cinq conseils municipaux ont été élus sans opposition.

La préfète sortante de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, en poste depuis trois ans, souhaite obtenir un nouveau mandat pour poursuivre le travail amorcé.

Yves d’Anjou, maire sortant de Milan, Sylvain Gilbert, un ex-maire de Nantes de 2012 à 2013, ainsi que Marc L’Écuyer, un retraité de Lac-Mégantic, veulent lui ravir ce titre.

Dans la MRC du Granit, le préfet est élu au suffrage universel depuis 2002. Sauf pour le dernier mandat de 2013 à 2017, alors que Maurice Bernier a d’abord été reconduit dans ses fonctions par une loi du gouvernement provincial à cause des circonstances particulières engendrées par la tragédie ferroviaire de juillet 2013, puis remplacé par Marielle Fecteau qui a été désignée par ses pairs quand M. Bernier s’est retiré pour maladie. En 2015, les électeurs du Granit auraient dû être appelés aux urnes, en même temps qu’à Lac-Mégantic, mais le gouvernement avait alors cru bon, à nouveau, prolonger le mandat de Mme Fecteau jusqu’en novembre 2017.

Rappelons que ces quatre dernières années ont été marquées à la MRC du Granit par la reconstruction de bureau, détruit dans la tragédie ferroviaire, la reconstitution des archives, ainsi que le décès du directeur général des 30 dernières années Serge Bilodeau.
Sur le site internet de la MRC du Granit, on rappelle « qu’un des avantages significatifs d’un préfet élu au suffrage universel est que ce dernier, n’étant pas maire d’une municipalité, consacre son temps entre autres au développement des municipalités de son territoire et aux services à rendre à la population ».

Yves d'Anjou

Yves d’Anjou
59 ans
Conseiller financier

Mon constat actuel est que la MRC du Granit doit se doter d’un plan d’action. Celui que je propose sera basé sur les réalités de la MRC et se veut un appel à la discussion, la concertation et la mobilisation.

Pendant mon mandat de maire de Milan, j’ai démontré que je suis proche des gens et à l’écoute de leurs préoccupations de tous les jours. On a reconnu ma capacité à faire une saine gestion des fonds disponibles en
établissant les bonnes priorités tout en éliminant le gaspillage.

À la Table des maires de la MRC, j’ai ressenti une volonté de la part des élus à collaborer et à se donner une vision commune. Mon expérience démontre ma capacité à recentrer les énergies sur ces préoccupations importantes, à la fois des maires et des gens.  

À la suite de ma participation à différentes tables et comités, j’ai ressenti un besoin de changement de la part du milieu. On m’a également fait comprendre que j’étais la personne capable d’insuffler un vent nouveau dans la MRC.

Je propose de mettre tout cela en place de façon harmonieuse dans le respect autant des partenaires, des élus, des employés et des citoyens de la MRC.

Marielle Fecteau

Marielle Fecteau
67 ans
Retraitée


L’objectif pour les quatre prochaines années, c’est de s’assurer que les 20 municipalités travaillent ensemble à relever nos défis communs. En priorité, il faut travailler à l’attraction de la main-d’œuvre pour nos entreprises et à garder nos jeunes en région. Pour y arriver, il faut maintenir nos efforts avec le Défi Carrière Mégantic, permettre à nos jeunes de trouver des opportunités de carrière chez nous et développer la culture entrepreneuriale et la diversification économique en soutenant l’expansion du Centre magnétique.

À la MRC, il faut poursuivre nos efforts pour reconstruire nos données, revoir les définitions de tâches des employés et améliorer l’efficacité de l’administration des départements pour offrir des services de qualité aux municipalités au meilleur coût possible. En 2018, nous amorçons la révision de notre planification stratégique où nous devrons fixer ensemble les enjeux, les priorités et les actions à entreprendre dans l’avenir. 

Je veux mettre mon expérience au service des citoyens.

Sylvain Gilbert

Sylvain Gilbert
48 ans
Travailleur autonome


Par cette élection, nous retrouvons enfin la démocratie à la MRC du Granit. Depuis quatre ans, nous en étions privés à cause d’une loi spéciale provinciale qui empêchait les citoyens de voter pour leur représentant à la MRC. Sans un préfet élu, l’intérêt de l’ensemble des citoyens de la MRC n’était plus représenté directement à la Table des maires.

Je vais revoir les décisions et les dépenses prises durant cette période de grande noirceur du régime Bernier-Fecteau pour m’assurer que les intérêts de chaque citoyen ont été respectés.

Je vais également collaborer pour que la MRC du Granit obtienne l’accréditation ISO anticorruption, de façon à encadrer de manière transparente le personnel de la MRC.

La télédiffusion sur le web des rencontres des maires favorisera l’implication citoyenne dans notre processus démocratique.

Avec mon programme nous allons être un exemple démocratique pour les autres MRC du Québec.

Le changement c’est maintenant.

Marc L'Écuyer

Marc L’Écuyer
61 ans
Retraité


Très impliqué dans le milieu depuis mon arrivée dans la région en 2001, je m’engage à travailler avec l’ensemble des maires de nos 20 municipalités, de concert avec les différents organismes déjà en place, au développement régional, à la protection de nos lacs et rivières, ainsi qu’à l’appui aux organismes à but non lucratif qui font la richesse de nos communautés, qui renforcent notre sentiment d’appartenance et qui sont également un facteur direct pour retenir en région nos familles, tout en étant un apport financier majeur pour l’ensemble de nos gens d’affaires.

Le respect, l’engagement, l’écoute, la concertation, l’impartialité et l’équité seront les valeurs que nous devrons promouvoir.

Une MRC forte, unie, attentive aux besoins de chacun, sera un gage de réussite.