Déjà confrontés à une saison des récoltes difficile en raison des conditions météorologiques, ceux-ci sont incapables de faire sécher les grains récoltés puisqu’ils ne sont pas en mesure de se faire livrer du propane afin d’alimenter leurs séchoirs.

L’UPA demande au CN de prioriser le propane

La pénurie de propane qui sévit en raison de la grève au CN a atteint un stade critique selon Marcel Groleau, président de l’Union des producteurs agricoles. Certains agriculteurs pourraient en manquer dès lundi.

Déjà confrontés à une saison des récoltes difficile en raison des conditions météorologiques, ceux-ci sont incapables de faire sécher les grains récoltés puisqu’ils ne sont pas en mesure de se faire livrer du propane afin d’alimenter leurs séchoirs.

M. Groleau était flanqué samedi à Sherbrooke de Pierre Arcand, chef par intérim du Parti libéral du Québec et de Marie Montpetit, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'agriculture, pour demander au CN de laisser le propane être acheminé aux agriculteurs québécois.

« On demande à ce que le CN priorise la livraison du propane », a répété à mainte reprise M. Groleau en qualifiant la situation de critique.

 « Je suis très inquiète, a pour sa part mentionné Mme Monpetit.  J’ai reçu énormément d’appels d’agriculteurs qui ont un niveau de stress et de détresse extrêmement important. Les agriculteurs avaient déjà une saison difficile. C’était déjà une situation préoccupante avant la grève du CN.»

Les conséquences d’un manque de propane pour les agriculteurs pourraient être catastrophiques selon M. Groleau.

« Dans les productions animales où il faut chauffer les bâtiments, il y aura de la mortalité, admet-il. On aurait dû être averti de cette possibilité plus tôt. Si on l’avait été, on aurait augmenté nos réserves. Le CN n’a pas pris le temps d’avertir ses clients. Il n’y a jamais eu de rupture d’approvisionnement de cette ampleur-là dans le passé.»

L’Union des producteurs agricoles compte porter lundi matin de nouveau son message, cette fois en manifestant devant le bureau de comté du premier ministre Justin Trudeau.

La manifestation s’amorcera au complexe sportif Claude-Robillard, dans le quartier d’Ahuntsic. Les protestataires marcheront vers le bureau de M. Trudeau, situé tout près de là, au 1100, boulevard Crémazie Est.

Vendredi, un cortège formé d’une dizaine de tracteurs s’est rendu, depuis Châteauguay, en banlieue sud de Montréal, au centre-ville de la métropole afin de manifester à proximité du siège social du CN et dénoncer la pénurie de propane qui donne plusieurs maux de tête aux agriculteurs.

L’UPA dénonce ce qu’elle juge comme le peu de sensibilité du gouvernement fédéral dans ce dossier. « Le gouvernement canadien ... ne semble pas saisir l’ampleur de la crise vécue par des milliers d’agriculteurs au Québec qui lui demandent de trouver rapidement une solution », affirme l’organisation dans un communiqué publié samedi. Avec La presse canadienne