Le conservateur Luc Berthold a été réélu avec 49% des votes. « Les électeurs ont vu ce que j’ai fait auparavant, ils ont vu que j’ai livré la marchandise. Je vais continuer de la même façon », a-t-il annoncé.

Luc Berthold réélu facilement

Avec 49 % des votes exprimés, le député sortant dans Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, a été réélu par une forte majorité sur les candidates bloquiste Priscilla Corbeil (25 %) et libérale Isabelle Grégoire (15 %). Il prolonge ainsi la domination du Parti conservateur dans la circonscription, depuis que l’avocat Christian Paradis avait été élu pour la première fois en 2006.

M. Berthold ne parle cependant pas d’une dynastie conservatrice dans Mégantic-L’Érable. Il amorce tout simplement un deuxième mandat au service de ses électeurs avec beaucoup de confiance.

« Les gens de mon comté ont reconnu le bon travail de terrain qui a été fait. Je suis allé vers eux, je leur ai offert des services comme des cliniques de passeports, nous avons été près d’eux et c’est ce que les gens veulent. C’est certain que j’aurais préféré un gouvernement majoritaire conservateur, pour mettre fin aux dépenses folles des libéraux et leurs déficits. Je peux vous assurer que nous allons les talonner. Il faut que le gouvernement prenne au sérieux le rôle international du Canada et qu’il respecte la capacité de payer des Canadiens », a-t-il déclaré.

Des priorités

« J’ai fait une campagne où j’ai cherché à convaincre les électeurs que j’étais la meilleure personne pour les représenter encore les quatre prochaines années. Ils ont vu ce que j’ai fait auparavant, ils ont vu que j’ai livré la marchandise. Je vais continuer de la même façon qu’au début, quand j’ai commencé, en 2015. Je vais continuer à répondre à leurs demandes. »

Il a ensuite parlé de ses priorités. « Le rapport du BAPE sur la voie de contournement du centre-ville va être rendu public très bientôt, ce sera le temps de réagir. C’est un dossier important, tout comme la sécurité ferroviaire, auxquels je vais travailler. J’ai pris connaissance, durant la campagne, de la mauvaise couverture cellulaire à laquelle j’ai l’intention de m’attaquer également, tout comme l’environnement, la protection des cours d’eau, de même que la sécurité du revenu pour les aînés qui sont souvent démunis faute de moyens financiers. »

Pour sa part, la candidate libérale Isabelle Grégoire était quand même contente de sa campagne. « Mais je suis un peu déçue, c’est certain. Par contre, nous allons avoir un gouvernement libéral, ça me réjouit de ce côté-là. J’aime mieux un gouvernement libéral minoritaire que pas de gouvernement du tout ou dans l’opposition. J’ai travaillé très fort durant la campagne, nous avons fait beaucoup en peu de temps, participant à tous les débats. J’ai continué à travailler comme infirmière auxiliaire, cela a compliqué les choses. C’était un contexte pas facile. Je vais continuer à suivre la politique comme militante au parti libéral. Même si je n’ai pas été élue, mes valeurs restent les mêmes! », a-t-elle conclu.

Dans Mégantic-L’Érable, le candidat néodémocrate Mathieu Boisvert et la candidate du Parti vert Nicole Charette ont récolté respectivement 4 % et 2 % des voix.